Waimes: "Il y a 100 ans, nous devenions Belges", une expo sur l'histoire des Cantons de l'Est

Waimes: "Il y a 100 ans, nous devenions Belges", une expo sur l'histoire des Cantons de l'Est
4 images
Waimes: "Il y a 100 ans, nous devenions Belges", une expo sur l'histoire des Cantons de l'Est - © DR

Une exposition se tient en ce moment à la maison communale de Waimes, dans le cadre des 100 ans du retour des Cantons d'Eupen, Malmedy et St-Vith à la Belgique.

Elle évoque en quatre parties l'histoire des Cantons de l'Est de 1815 à 1939, et notamment la période 1926-1939 où la population locale fut très divisée quant à l'appartenance à la Belgique. Stany Noël, président du comité culturel de Waimes et organisateur de l'exposition: "Nous sommes dans l'année 1920, c'était il y a 100 ans, l'arrivée du général Baltia, le haut commissaire pour les Cantons de l'Est du gouvernement belge puisque, l'année précédente, en 1919, les Cantons d'Eupen, Malmedy et Saint-Vith passent de l'Allemagne à la Belgique. Ils étaient Allemands depuis le Congrès de Vienne de 1815. C'est donc un bouleversement dans la région avec ce fameux traité, avec ce référendum qui est censé confirmer l'adhésion de la population locale à sa nouvelle patrie. Et puis la mise en place de ce qu'on a appelé le régime Baltia, de transition, entre l'Allemagne et la Belgique, de 1920 à 1925. Et puis la période extrêmement complexe de 26 à 39 où l'"arrimage" de la région à la Belgique se fait de manière extrêmement compliquée. Et on verra qu'en 39, la population reste divisée entre pro-belges et pro-allemands".

Cette exposition intitulée "Il y a 100 ans, nous devenions Belges", se tient donc à la Maison communale de Waimes. Elle est ouverte avec accès gratuit tous les matins ainsi que les lundis et mercredis après-midi jusqu'au 26 janvier. A noter que ce samedi 18 janvier, à 20h, à la maison communale, une conférence illustrée sera donnée sur le même thème par Stany Noël, le président du comité culturel local de Waimes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK