Waimes Ensemble, pour qu'une opposition existe à Waimes

Ils sont neuf pour l'instant, ils sont jeunes puisque le plus âgé n'a que 32 ans, et ils ont décidé de se lancer dans la création d'une liste pour les prochaines élections communales à Waimes, dans une commune à parti unique.

En effet, il y a six ans, deux listes s'affrontaient et une d'entre elle avait raflé l'ensemble des sièges. Et le manque d'opposition, c'est une des motivations de ces jeunes.

Six hommes et trois femmes forment pour l'instant la liste Waimes Ensemble. Leur motivation : amener du débat sur la scène politique locale où un seul parti est représenté au Conseil communal.

On a rencontré beaucoup de personnes qui nous ont expliqué qu’il y avait un manque d’écoute au niveau des autorités communales actuelles, et aussi un manque de prise en considération des idées des gens. Notre but premier en tout cas, c’est d’avoir des personnes qui soient élues pour aller amener du débat au niveau du Conseil communal. Je pense qu’avoir une opposition, c’est beaucoup plus sain pour la commune et je pense qu’un échange d’avis avec la population doit se faire à ce niveau-là ", précise Céline Lejoly, membre du groupe.

Des jeunes candidats à qui la politique ne fait pas peur, et uniquement des jeunes... pour l'instant en tout cas : " Ce n’est pas une volonté particulière, ça s’est fait naturellement. Il y a quelques temps qu’on en discute et là, on s’est dit c’est parti, on y va. C’est vrai que le mot politique fait peur aux jeunes mais c’est vrai aussi que nous, nos objectifs ne sont pas de faire une politique uniquement pour les jeunes. On compte autant parler de l’enseignement, du troisième âge, etc. On est aussi ouvert à des moins jeunes : si quelqu’un est motivé et a des idées, on ne va pas s’y opposer ", détaille Thomas Lejoly, autre membre fondateur.

Une liste que ses promoteurs espèrent compléter et qui pourrait bien être la seule en lice face à la formation Waimes Demain du bourgmestre Daniel Stoffels.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK