Voo teste son internet ultra rapide à Malmedy

Voo teste son internet ultra rapide à Malmedy
Voo teste son internet ultra rapide à Malmedy - © DR

L'opérateur internet-téléphone-télévision Voo devient la première société belge du genre à lancer une chaîne en qualité 4k, ou ultra haute définition. Il s'agira de Festival 4k, une chaîne dédiée aux spectacles en tout genre, qui sera disponible de manière automatique sur son réseau dès le 21 avril.

Pour profiter de cette qualité d'image, il faudra toutefois disposer d'une télévision 4k. Elle proposera également dans la foulée 26 nouvelles chaînes en haute définition, des chaînes payantes comprises dans ses différents bouquets.

D'autres nouveautés concernent Internet puisque cette société annonce être désormais capable d'atteindre la vitesse sur Internet de 1 Gbps (giga-bit par seconde). Une vitesse actuellement testée avec succès à Malmedy et ce sans utiliser la fibre optique.

Pour télécharger un volume de 20 gigas avec la vitesse la plus élevée actuellement sur le net, il faut un peu plus de 13 minutes. Avec celle désormais atteinte dans le test de 1 giga-bit par seconde, cette vitesse descend à 2 minutes 44. Cette vitesse, les habitants du centre-ville de Malmedy peuvent en ce moment en bénéficier pour une période restreinte, dans le cadre du test effectué.

"Dans leur maison, on peut atteindre une vitesse qui va jusqu’à un giga-bit par seconde sans pour autant devoir remplacer le matériel chez les clients ou le câble dans les rues. Ce test technique et technologique nous permet de confirmer que notre réseau sera capable d’atteindre cette vitesse. Il est cependant temporaire", explique Tamara Leemans, directrice technique et technologique de Voo.

Outre la vitesse désormais atteinte, ce qui est également nouveau, c'est qu'elle a été obtenue sans nécessiter de raccorder chaque maison à la fibre optique. Un investissement impayable car estimé à 1 milliard d'euros. Elle l'a été en dopant le câble. Généraliser cette vitesse nécessitera toutefois également des investissements, mais moins lourds puisqu'il est ici question de quelques centaines de millions d'euros. L'opportunité économique de cet investissement doit maintenant être étudiée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK