Voici les noms des dix inculpés dans le dossier Publifin

Le procureur Paul Catrice, et la feuille de "rôle" de l'audience de ce jeudi
Le procureur Paul Catrice, et la feuille de "rôle" de l'audience de ce jeudi - © Michel Gretry

Les noms des dix personnes citées à comparaître dans le dossier Publifin sont désormais connus. Tous les partis politiques sont concernés, puisqu'il s'agit de Georges Pire (MR), André Denis (MR), Jean-Marie Gillon (Ecolo), Marie Mottard (MR), Raphaël Amieva Acebo (cdH), Robert Botterman (PS), Pol Guillaume (EC), Pierre Stassart (PS), Catherine Maas (Ecolo) et Serge Manzato (PS). C’est le président du tribunal de première instance qui siège, en personne, ce jeudi matin, pour ouvrir l’épisode judiciaire du feuilleton des comités de secteur. Mais il ne devrait pas s'occuper de la suite du procès, puisqu'il prend sa retraite en décembre, et que c’est à la mi-novembre que l'affaire doit revenir en débat public.. C'est le délai nécessaire pour que les avocats et le procureur s’échangent les conclusions et les répliques, avant de les plaidoiries. 

Il n'y a pas que des membres de comité de secteur dans ce procès

La liste des prévenus réserve deux surprises. La première, c'est que des non membres de comité de secteur sont poursuivis, et notamment, le  libéral André Denis, membre du gouvernement provincial. Comme l'explique son avocat: "Il est fâché: il a simplement participé au conseil d'administration qui a institué les comités de secteur. Mais c'est tout-à-fait légal, ces comités de secteur, et je vais démontrer par la suite que mon client n'a pas reçu le moindre signal que les présidents des comités de secteur ne remplissaient pas leurs obligations." L'intéressé n'a pas perçu le moindre centime d'un quelconque comité de secteur, et il estime donc qu'il n'a rien à rembourser, ni à payer comme transaction

La ville d'Andenne s'est constituée partie civile

C'est la deuxième source d'étonnement: l'intercommunale Publifin considère qu'elle a été suffisamment remboursée des jetons de présence aux "absents" des comité de secteur. Alors qu'elle n'a reçu qu'un tiers environ des sommes qu'elle aurait pu exiger. La ville d'Andenne, au titre d'actionnaire, estime dès lors que le patrimoine de Publifin a été galvaudé, qu'elle en subit un préjudice, dont elle réclame l'indemnisation. 

Prochaine épisode, à l'automne, peut-être devant non pas un juge mais trois magistrats, c'est du moins ce qui est demandé par la défense. Les trois derniers jeudis de novembre ont d'ores et déjà été réservés. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK