Vizorek, Coppens, Djunga, Ysaye parmi les 23 rendez-vous du 18ème Festival "Paroles d'Hommes"

 Bruno Coppens dans son nouveau spectacle "loverbooké"
4 images
Bruno Coppens dans son nouveau spectacle "loverbooké" - © Gregory Navarra

L'événement ne devait exister qu'un an, lors de sa première édition: 18 ans plus tard, "Paroles d'Hommes" continue à alimenter les agendas culturels en début d'exercice. Toujours avec la même philosophie "engagée" telle que conçue par ses créateurs, à savoir un festival multidisciplinaire qui suscite la réflexion, lève certains tabous et réveille les consciences à une époque, explique Evelyne Daniel, la présidente du Festival, où la société est en pleine mutation et où, plus que jamais, il faut réinventer le "vivre ensemble".

Cela ne signifie pas que le Festival proposera pendant trois semaines, du 1er au 23 février, 23 spectacles et activités rébarbatives; l'humour est d'ailleurs chaque année très présent dans la programmation car il est possible, justifie Patrick Donnay, le directeur artistique, d'aborder des thèmes de société sérieux tout en s'amusant.

Un fil rouge

Loin de vouloir s'enfermer dans un carcan, Paroles d'Hommes déroule toutefois ses rendez-vous autour d'un thème fil rouge qui cette année, sera "les frontières" dans toutes les acceptions du terme, qu'elles soient géographiques ou sociétales, faisant du Festival un rendez-vous engagé au travers de pièces de théâtre  ("Transfrontalier", le chœur des enfants "Sens-frontière",...), de concerts, de spectacles dansés, de conférences et d'expositions. Tout cela - autre caractéristique - de manière itinérante puisque le Festival fera étape dans onze lieux grâce au concours des centres culturels de l'arrondissement de Verviers et de Soumagne, où s'ouvre et s'achève le Festival, et de la Cité Miroir à Liège.

Des spectacles primés

Si le Festival opte à chaque édition sur des découvertes, il propose cependant des spectacles reconnus par la critique; ce sera le cas de "Double", savant mélange de danse et de musique signé Nono Battesti, prix du public 2016 à Avignon off, de la pièce "Moutoufs" , ces jeunes nés d'un père marocain et d'une mère belge, couronnée pour sa mise en scène au prix de la critique de 2018, du one woman show de Marie-Aurore d'Awans dans "Pas pleurer", sur fond de guerre civile espagnole, meilleur espoir féminin au prix de la critique 2017, ou encore de " l'Herbe de l'oubli", meilleur spectacle 2018 au prix de la critique par sa justesse de ton autour des témoignages recueillis en Ukraine et Biélorusse, plus de 30 ans après Tchernobyl. D'autres spectacles ont conquis la critique comme "Five Easy Pieces" où la scène se transforme en studio pour reconstituer l'affaire Dutroux à travers le regard d'enfants.

L'humour, aussi

Les têtes d'affiche "humour" de l'édition 2019 auront pour nom Alex Vizorek, qui se présente comme une "œuvre d'art" et Bruno Coppens dans son nouveau spectacle "loverbooké"; le festival aura aussi une certaine connotation RTBF avec le seul en scène "Presque célèbre" d'une des miss météo Cécile Djunga, cible d' attaques raciste voici quelques mois. Marc Ysaye donnera sa conférence sur le rock et sa fille Delphine apparaîtra dans "King Kong Théorie", sorte de manifeste féministe.

Relevons aussi la présence de Stéphanie Blanchoud dans "Je suis un poids plume" qui expliquera comment se reconstruire grâce à la boxe, et ne manquera pas de distiller sur scène quelques uppercuts...

Sur le plan musical, le public découvrira le chanteur français Marcel Kanche qui a écrit notamment pour Axel Bauer, Mathieu Chedid et Vanessa Paradis, de belles références.

Réservations et programme complet: parolesdhommes.be

Contact: 087/78.62.09.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK