Viva for Life: à Liège, "Parents en exil" soutient les familles migrantes

"Parents en exil" est l'un des projets financés par Viva for Life.
"Parents en exil" est l'un des projets financés par Viva for Life. - © Tous droits réservés

Dans deux jours, ce sera le retour de l'opération Viva for Life, une grande campagne de récolte de fonds pour financer des ASBL qui viennent en aide aux familles précarisées. "Parents en exil" est l'un des projets financés par Viva for Life. Ce service de santé mentale est spécialisé dans le travail auprès de personnes migrantes.

Nous sommes allés à la rencontre d'un afghan arrivé en Belgique il y a trois ans avec sa femme et ses quatre enfants. "La vie n'est pas facile, surtout la vie d'un réfugié" témoigne-t-il. Depuis plusieurs mois, "Parents en exil" les soutient en travaillant surtout sur le lien parent/enfant. "On aura vraiment une attention marquée par rapport au développement de l'enfant parce que c'est vraiment son avenir qui est en jeu" explique Véronique Willemart, la coordinatrice du projet.

Ils essaient de nous donner de l'espoir

Il y a plusieurs mois, la famille a découvert que leur fils était autiste. C'est grâce à l'association qu'il a pu être pris en charge: "Ils nous ont beaucoup aidé avec mon fils qui a des difficultés. Ils nous ont présenté une autre organisation qui est venue à la maison pour nous montrer et nous apprendre à communiquer avec lui. En tant que parents, on ne sait pas quoi faire ni ce qui est le mieux pour lui".

Dans un contexte si difficile, il est important pour les parents de reprendre confiance: "C'est vrai que la migration des parents a changé beaucoup d'éléments dans les compétences parentales et donc on veut rendre confiance aux parents pour que l'enfant se développe pour s'épanouir par la suite" souligne Véronique Willemart.

Même si elle se sent parfois seule, cette famille a su retrouver un peu d'espoir et d'écoute: "Ils nous aident beaucoup à partager nos ressentis, nos problèmes. Ils essaient de nous donner de l'espoir".

Un espoir que cette famille tente de garder pour l'avenir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK