Vingt spectacles au programme des 54èmes Vacances Théâtre de Stavelot

Vingt spectacles au programme des 54èmes Vacances Théâtre de Stavelot
Vingt spectacles au programme des 54èmes Vacances Théâtre de Stavelot - © festival-vts.net

C’est en 1965 que Pol Deranne créée les Vacances Théâtre de Stavelot dont la notoriété n’a cessé de croître en raison d’une programmation bien étudiée pour attirer tous les publics, grâce également au cadre où les VTS prennent chaque année leurs quartiers: l’abbaye de Stavelot et en particulier ses splendides caves voûtées. Pol Deranne s’est retiré depuis quelques années de l’organisation, laissant à la barre du Festival une équipe étoffée et complémentaire autour de Serge Demoulin, le comédien d’origine waimeraise, en charge de la programmation. Son maître-mot: diversité, tant dans les thèmes abordés que le choix des arts de la scène. Les VTS s’ouvriront le vendredi 5 juillet pour s’achever le dimanche 14 juillet avec au programme 20 spectacles ou activités répartis sur 10 journées et soirées.

Trois lieux, trois ambiances

A la lecture du programme 2019, la diversité n’échappera à personne: les thèmes les plus variés se succéderont dans les trois lieux de spectacle, la salle Prume, les Caves et le Réfectoire des Moines de l’Abbaye de Stavelot, autant de jauges et d’atmosphères bien différentes. De Molière à la bataille des Ardennes, de la folie des hommes à l’histoire du violon, du cirque à Queen, de Desproges à la musique mécanique, du Tour de France à la soul musique, les VTS version 2019 feront voyager les spectateurs dans des univers différents de jour en jour.

C’est un  monument de la scène française, Francis Huster, qui ouvrira le Festival avec le spectacle qu’il a écrit et interprète sur Molière, dont il dépeint la personnalité d’un homme libre, qui a osé défier tous les pouvoirs, menant une incroyable vie pleine de contrastes.

Les caves en 1944

Les VTS proposent également une création qui risque d’en émouvoir plus d’uns: les Stavelotains Patrice Lefèvbre et Catherine Righi ont recueilli des témoignages de civils réfugiés dans les caves de l’abbaye de Stavelot durant la bataille de Stavelot en décembre 1944, le tout scénarisé pour être joué, 75 ans plus tard, dans ces mêmes caves par quatre étudiants du Conservatoire de Bruxelles.

Comme l’an passé, les VTS saluent la présence de la Comédie Française pour deux spectacles le même soir (le 11 juillet), deux « seuls en scène » de Nicolas Lormeau et Christian Gonon, le premier dans « les forçats de la route » avec le Tour de France cycliste de 1924 en toile de fond, le second interprétant des textes de Desproges.

Théâtre et thèmes de société

Parmi les sujets plus graves, deux spectacles auront trait à la folie des hommes, deux « seuls en scène » signés Angelo Bison qui vivra à Stavelot une première expérience en interprétant deux spectacles différents en deux soirs. « L’avenir dure longtemps » a déjà connu le succès (meilleur seul en scène 2016), avec l’histoire de cet homme qui a étranglé sa femme mais refuse que la justice le qualifie de « non-responsable ». Dans « un homme si simple », Angelo Bison incarne un homme attiré par une jeune fille de 15 ans, ce qui l’incite à demander lui-même son internement. « Un fait divers », nominé au prix de la critique dans la catégorie « auteur »,  analyse l’histoire vraie d’une femme victime d’un viol et ses difficultés à gérer « l’après viol » ; « Bord de mer », un seul en scène de Magali Pinglaut, que l’on annonce bouleversant, porte un regard sur les autres.

Musique et humour

Serge Demoulin mise aussi beaucoup sur le spectacle « Frédéric », un texte de Dominique Breda qui met en scène un fan, un sosie même, de Freddie Mercury, le leader de Queen. La Stavelotaine Colette Régibeau, bien connue pour ses créations théâtrales avec des élèves, est heureuse de voir son nouveau texte « Anamorphoses » théâtralisé, où elle imagine un Dieu grand amateur de nouvelles technologies, alors qu’Adam fait la grimace… L’humour sera incarné par le comédien belge Walter, par Laurent Dauvillée dans un spectacle sans parole « Mute » où la gestuelle règne en maître, par Pierre Solot et Emmanuel De Candido qui livrent une histoire vraie sur base de jeux vidéos. Humour et musique encore avec le violoniste professionnel Claude Vonin qui racontera l’histoire des instruments à corde depuis la nuit des temps jusqu’au stradivarius, et avec Jean-Luc Piraux qui s’interroge sur sa trajectoire de vie. Elastic apportera enfin la note « cirque » au Festival.

Le deuxième et dernier week-end des VTS prévoit le samedi 13 juillet un concert piano-voix de Typh Barrow ( déjà 300 places vendues sur une jauge de 400), et le dimanche 14 juillet la 8ème édition des P’tits Festarts aux alentours de l’abbaye, une après-midi gratuite consacrée au spectacle de rue avec à l’affiche 5 spectacles dans des styles différents pour la grande joie des enfants.

Infos pratiques

Vacances Théâtre Stavelot du 5 au 14 juillet – abbaye de Stavelot.

Réservations :  festival-vts.net/ – Théâtre de Liège (billetterie via billetterie@theatredeliege.be ) et à l’Office du tourisme de Stavelot situé dans l’abbaye.

Abonnement : prix réduit à partir de 4 spectacles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK