Premières bouteilles du "Vin du Pays de Herve": les vieux métiers mis à l'honneur

Les premiers vins de la coopérative Vins du Pays de Herve viennent d'être mis en bouteilles. Créée en 2017, la coopérative compte aujourd’hui plus de 600
coopérateurs. Elle a planté 8 hectares de vignes sur les communes d'Aubel, Plombières et Thimister-Clermont. Avec ses 40.000 pieds de vigne sur ses 8 hectares, la coopérative espère produire chaque année environ 40.000 bouteilles. Les premières vendanges ont eu lieu en septembre 2020.

Les vieux métiers du Pays de Herve mis à l'honneur

Les premières bouteilles viennent donc d'être remplies, et leur nom n'a pas été choisi par hasard, comme l'explique Michel Schoonbroodt, le directeur de la coopérative: "Nous avons fait appel en 2019 à nos coopérateurs sur une gamme de noms qu'ils pouvaient nous proposer. Cela allait un peu dans tous les sens. On nous a proposé les dialectes régionaux, on nous a proposé l'histoire, la géographie, les hameaux, les cours d'eau de la région... et ce qui est ressorti de toutes ces propositions, c'est qu'on voulait parler de l'humain et aussi de l'histoire. Et nous avons finalement sélectionné les vieux métiers du Pays de Herve".

Les deux premiers vins reprennent et remettent donc en avant deux anciens métiers du Pays de Herve: "Le premier, ce sont les rémouleurs, c'est-à-dire les personnes qui passaient de village en village et qui proposaient d'aiguiser les couteaux et les outils, qui redonnaient un peu de tranchant à tous ces ustensiles. Le deuxième, ce sont les affineuses, souvent des dames, qui donnent toute la saveur au fromage de Herve".

Avis aux amateurs

Et pour ceux qui auraient loupé le train en marche, c'est encore possible de devenir coopérateur aujourd'hui. Avec un cadeau à la clé, comme le souligne Michel Schoonbroodt: "Il y a encore moyen de devenir coopérateur. Il faut aller voir sur notre site internet pour s'inscrire. Et nous offrons un cadeau: les 50 prochains nouveaux coopérateurs vont en effet recevoir une bouteille "Les Affineuses" en cadeau de bienvenue".

Des étiquettes conçues également pour les aveugles et malvoyants

La coopérative a également travaillé avec l'ASBL La Lumière pour mettre des QR codes: "Un de nos coopérateurs nous a proposé à un moment donné, comme c'est déjà la cas pour un grand vin français bien connu, de mettre du Braille sur nos étiquettes. On a un peu évalué ça. Et c'est en prenant contact avec l'ASBL La Lumière qu'on s'est dit que le Braille, c'était bien, mais que le QR code, c'est encore mieux, parce qu'il est possible d'avoir beaucoup plus d'informations à travers un QR code. L'investissement est assez limité. Il suffit simplement de prévoir cela sur l'étiquette, et nous avons mis quatre petits points en relief autour de ce QR code sur toutes nos bouteilles afin que les personnes malvoyantes et les aveugles puissent pointer leur smartphone sur notre étiquette".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK