Verviers: Urbanove écrase les prix pour remplir le futur centre commercial

Verviers: Urbanove écrase les prix pour remplir le futur centre commercial
Verviers: Urbanove écrase les prix pour remplir le futur centre commercial - © Tous droits réservés

C’est à une sorte de braderie que se livre actuellement la société Urbanove, la firme chargée de gérer le futur complexe Au fil de l’Eau, à Verviers. Elle tente de profiter du marché des professionnels de l’immobilier commercial (MAPIC), qui se déroule sur la Côte d’Azur cette semaine, pour attirer de nouvelles enseignes. Mais elle est à la peine.

Le futur centre commercial verviétois éprouve en effet quelques difficultés à se remplir. Au rez-de-chaussée, pour attirer une " locomotive ", une marque de renom, les loyers seraient proposés trois ou quatre fois en-dessous des prix du marché.

La pratique n’est pas exceptionnelle, dans le métier, mais, malgré ces rabais, ce n’est pas la bousculade. Selon nos informations, le taux de remplissage tourne toujours autour des 30%. C’est peu.

La société Urbanove a beau, à grand renfort d’articles de presse, vanter les atouts de la dernière mouture du projet, des rondeurs habillées d’une peau métallique, un second étage en retrait pour éviter l’aspect massif, et une terrasse avec cafés et restaurants désormais orientée vers Hodimont, c’est-à-dire vers le soleil, le dossier reste difficile.

Le dépôt d’une demande de permis de bâtir, initialement prévue pour décembre, est à présent programmé pour février ou mars. Et le déménagement de Solidaris, qui doit libérer de l’espace, n’est pas réglé. La mutuelle, apparemment, se fait tirer l’oreille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK