Verviers: une quadragénaire poursuivie pour l'empoisonnement de son compagnon

Un dossier d'empoisonnement figure à l'agenda de la chambre criminelle du tribunal correctionnel de Verviers ce mercredi. Une dame âgée de 43 ans est poursuivie pour l'assassinat de son compagnon. En avril 2015, à Stavelot, le couple aurait décidé de se suicider ensemble en s'injectant un mélange médicamenteux.

Le couple, actif dans le milieu médical, s'est procuré le matériel et les médicaments à la clinique Reine Astrid de Malmedy. Avant de passer à l'acte, les deux compagnons ont pris soin de laisser une clé à l'extérieur de l'habitation et un mot demandant de prévenir la police. Ils ont également rédigé des lettres d'adieu.

Ils se sont mis à boire avant de s'injecter le cocktail de médicaments. C'est un ambulancier, ami de la victime, qui a découvert les corps inanimés. L'homme était décédé mais sa compagne a survécu à cette injection.

Pour éclairer la chambre criminelle du tribunal correctionnel de Verviers, les juges vont entendre quatre témoins. Ils se succéderont à la barre aujourd'hui: l'ami qui a découvert les corps, le médecin légiste, la toxicologue ainsi qu'une infirmière désignée comme expert technique. Elle doit expliquer le mécanisme mis en place par le couple pour opérer le suicide collectif.

Les débats porteront essentiellement sur l'état d'esprit dans lequel se trouvaient les deux compagnons le jour des faits. Le collège d'experts doit d'ailleurs actualiser son rapport sur l'état psychologique et psychiatrique de la prévenue.

Elle est actuellement sous surveillance électronique depuis juin 2016.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK