Verviers : une chaîne youtube en turc relaie un appel à manifester en faveur de Hasan Aydin

Verviers : une chaîne youtube en turc relaie un appel à manifester en faveur de Hasan Aydin
3 images
Verviers : une chaîne youtube en turc relaie un appel à manifester en faveur de Hasan Aydin - © capture d'écran

Dans un long reportage de 45 minutes tourné lundi soir pendant le conseil communal, la chaîne Youtube Aktiftv donne la parole à un manifestant qui s'exprime en turc. Nous nous sommes fait traduire ses propos. Selon notre traducteur, celui qui se présente comme un soutien d'Hasan Aydin - et qui ne se montre pas à l'écran au moment où il parle - appelle les turcs de Verviers, de Liège et de Bruxelles à venir manifester leur unité "vendredi après la prière".

"Je suis horrifiée"

La bourgmestre Muriel Targnion était au courant de l'existence de cette vidéo. Elle en avait été avertie par la police. Selon elle, s'il faut s'attendre à une manifestation, c'est plutôt pour mardi, jour du conseil communal. "Des personnes qui peuvent traduire le turc, et principalement à la police, confirment qu'il y a bien un appel à venir manifester à Verviers. 

Je suis horrifiée parce qu'en fait la situation que nous vivons aujourd'hui est une rupture de confiance avec Hasan Aydin. Quelle que soit l'origine de monsieur Aydin et pour moi, il est belge, la situation serait la même. Je ne comprends donc pas pourquoi une télévision turque se mêle de ça. C'est tout à fait incompréhensible.

La police prend la chose très au sérieux et oui, c'est bien pour ça que le prochain conseil communal aura lieu à Ensival où il sera plus aisé de contrôler une éventuelle manifestation." La bourgmestre précise que la manifestation n'est pas autorisée, qu'elle n'a reçu aucune demande d'autorisation, et que si elle en recevait une, elle ne pourrait l'accepter que pour un maximum de 400 personnes, limite imposée par les règles sanitaires spéciales-coronavirus.

Des menaces

"le deuxième gros problème, c'est que depuis lundi, des personnes élues démocratiquement dans les différents partis de la majorité reçoivent elles-mêmes, leurs familles, leurs enfants,  des menaces, des intimidations, qui visent à influencer leur vote de mardi prochain. Ca, pour moi,  ça doit cesser. Ca va beaucoup plus loin que la motion de méfiance contre monsieur Haydin, c'est notre démocratie qui est en jeu." 

Nous avons pu entrer en contact avec l'un des élus dont parle Muriel Targnion. Notre coup de téléphone l'a mis très mal à l'aise. A la question "pouvez-vous nous dire que vous n'avez pas été menacé ?", cet élu a mis fin à la conversation. Nous avons aussi pu parler avec un échevin qui nous a confirmé avoir reçu le conseil de "ne pas venir mardi au conseil communal". Cet échevin nous explique qu'il a préféré apaiser les choses plutôt que déposer plainte.

Hasan Aydin : "Je n'ai pas sollicité cet appel".

Nous avons contacté Hasan Aydin. Il ne nous a pas encore répondu. Il a par contre publié sur sa page facebook cet appel à ne pas manifester : "Mardi prochain devrait avoir lieu un Conseil Communal crucial pour l'avenir de notre ville et de mon engagement politique au sein de la majorité actuelle.

J’ai vu passer des appels à se rassembler ce jour-là. Je tiens à vous dire que les marques de soutien que vous m'avez adressées cette semaine me suffisent amplement ! Il ne me paraît donc pas nécessaire que vous continuiez à relayer cet appel que je n'ai jamais moi-même sollicité ni même que vous participiez à une quelconque manifestation." *

Une fracture au sein du PS verviétois

La rupture avec Hasan Aydin est politique, pas communautaire assure Muriel Targnion. Une partie au moins de la communauté turque le ressent autrement. Des élus issus de la diversité culturelle se retrouvent bien parmi les signataires de la motion, d'autres personnes d'origine européenne défendent le président du CPAS, mais cette ligne de fracture-là traverse aujourd'hui le parti socialiste de Verviers.

* Paragraphe ajouté vendredi à 16h00.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK