"Verviers, ma Ville… solidaire" est chargée de coordonner l’aide alimentaire à Verviers

Dans le grand Verviers, l’aide alimentaire aux sinistrés des inondations s’organise. On estime à 5100 familles qui doivent être nourries en urgence.

La coordination de l’aide alimentaire a été confiée à l’ASBL "Verviers, ma Ville… solidaire" qui, depuis 28 ans, organise, au départ de tous les services clubs verviétois, l’aide aux plus démunis lors des fêtes de fin d’année. Des points repas et des food-trucks fonctionnent en divers lieux de la Ville et les dons de denrées périssables et non périssables affluent.

Le président fondateur de "Verviers ma Ville… solidaire", Philippe Lagasse de Locht dresse les grandes lignes de cette organisation : "Aujourd’hui, nous devons nourrir les gens, à peu près 15.000 personnes. Nous avons mis en place des structures immédiates qui permettent aux gens d’avoir à manger au jour le jour et donc on va accueillir les gens pour leur donner à manger. Mais, au même moment, nous sommes déjà en train de développer la structure long terme avec des équipes volantes qui, pendant des semaines vont circuler dans les rues et rencontrer les gens pour savoir s’ils veulent à manger, s’ils en veulent pour le lendemain.".

L’ASBL gère aussi la préparation de repas à l’école provinciale : "Avec la collaboration de l’EPV, grâce à eux nous avons une équipe de cuisiniers et de bénévoles. Eux se préparent à sortir 6500 repas par jour, pour que les équipes bénévoles puissent les distribuer chaque jour. Mais je gère aussi le flux entrant de nourriture pour l’ensemble de l’entité parce que j’ai besoin de connaître le besoin entrant et de pouvoir dire où il doit aller en food, non-food, surgelés ou frais. Donc j’ai énormément de denrées qui viennent du nord du pays, de l’est, de l’ouest, mais pas de la province de Liège. Nous sommes à trop de sinistrés. Toutes les entreprises de la province ne sauraient pas répondre à la demande. Moi, je vais les chercher en Hollande, en France, au Luxembourg, en Angleterre et dans le reste de la Belgique.".

Reportage dans notre journal de la mi-journée :

Le président fondateur de "Verviers ma Ville… solidaire", Philippe Lagasse de Locht dresse les grandes lignes de cette organisation : "Aujourd’hui, nous devons nourrir les gens, à peu près 15.000 personnes. Nous avons mis en place des structures immédiates qui permettent aux gens d’avoir à manger au jour le jour et donc on va accueillir les gens pour leur donner à manger. Mais, au même moment, nous sommes déjà en train de développer la structure long terme avec des équipes volantes qui, pendant des semaines vont circuler dans les rues et rencontrer les gens pour savoir s’ils veulent à manger, s’ils en veulent pour le lendemain.".

L’ASBL gère aussi la préparation de repas à l’école provinciale : "Avec la collaboration de l’EPV, grâce à eux nous avons une équipe de cuisiniers et de bénévoles. Eux se préparent à sortir 6500 repas par jour, pour que les équipes bénévoles puissent les distribuer chaque jour. Mais je gère aussi le flux entrant de nourriture pour l’ensemble de l’entité parce que j’ai besoin de connaître le besoin entrant et de pouvoir dire où il doit aller en food, non-food, surgelés ou frais. Donc j’ai énormément de denrées qui viennent du nord du pays, de l’est, de l’ouest, mais pas de la province de Liège. Nous sommes à trop de sinistrés. Toutes les entreprises de la province ne sauraient pas répondre à la demande. Moi, je vais les chercher en Hollande, en France, au Luxembourg, en Angleterre et dans le reste de la Belgique.".

Reportage du 20 juillet :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK