Verviers: les actes d'achat du terrain de la future caserne des pompiers signés ce jeudi

Construite dans les années 60, l'actuelle caserne des pompiers de Verviers est devenue trop petite, peu ou pas fonctionnelle, et fort défraichie.
Construite dans les années 60, l'actuelle caserne des pompiers de Verviers est devenue trop petite, peu ou pas fonctionnelle, et fort défraichie. - © Google Maps

La caserne actuelle est trop petite, peu ou pas fonctionnelle, et fort défraichie. Le bâtiment date des années 60. Début des années 80, on envisageait déjà une nouvelle caserne. C'est tout dire !

L'objectif, c'est que la nouvelle caserne s'intègre le plus possible dans le paysage.

Il faut le savoir, différents sites d'implantation ont été envisagés. Et un des derniers, la plaine de Bielmont, avait soulevé un tollé de protestations.

Finalement, c'est un terrain de la rue des Aulnes (près de l'autoroute) qui a été choisi. Ici aussi, les riverains ont manifesté leur mécontentement mais les actes seront bel et bien signés ce jeudi matin.

Un architecte va être désigné, en collaboration avec les habitants qui habitent le voisinage. Ce qui est une démarche pour le moins originale, afin de ne pas remettre de l'huile sur le feu (si l’on peut dire).

"La caserne des pompiers est actuellement obsolète, voire insalubre. Ils vont enfin pouvoir bientôt emménager dans de nouveaux locaux, explique Philippe Boury, président de la zone de secours Vesdre Hoëgne & Plateau. Ce que l’on comptait faire, c’est associer au groupe de travail de la caserne, des riverains, pour qu’ils puissent s’exprimer (car leur crainte est d’avoir un " bunker " devant chez eux). Maintenant, on est en train de réfléchir sur les besoins et le choix de l’architecte. Une fois ceux-ci déterminés, ce sera à l’architecte de tout mettre en œuvre pour que les besoins des pompiers s’inscrivent dans un bâtiment qui soit beau, silencieux et le moins dérangeant possible pour les riverains."

Cette nouvelle caserne devrait être inaugurée fin 2021, début 2022. Elle devrait coûter près de 8 millions d'euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK