Verviers : le "non" du Cartel à Aydin

Verviers : le "non" du Cartel à Aydin
Verviers : le "non" du Cartel à Aydin - © RTBF - François Braibant

Le Cartel rejette les quatre propositions du socialiste Hasan Aydin. Les négociateurs verviétois se sont vus ce samedi matin. La réunion a été courtoise nous a expliqué Jean-François Chefneux pour le groupe Nouveau Verviers. Cependant, le Cartel a bel et bien rejeté les propositions du socialiste. "Suite à notre réunion de ce matin" martèle le courriel envoyé par le Cartel au PS, "je confirme que les 4 formules proposées par les émissaires PS sont rejetées définitivement. Elles ne tiennent absolument pas compte de la situation de ces dernières semaines et des échanges que nous avons eus. En raison d'un déficit de confiance persistant entre le Cartel et Hasan Aydin, nous réaffirmons notre position exprimée dans notre note du 12 février. Les principes explicités dans la position 2 resteront intangibles et non négociables. ils doivent donc être considérés comme 'à prendre ou à laisser". "Au Parti Socialiste de se positionner" commente le chef de file du Nouveau Verviers Jean-François Chefneux. 

Hasan Aydin s'étonne de la dureté de ce courriel qui "ne dit pas du tout ce qui a été discuté et échangé cordialement ce samedi matin. On nous avait laissé une porte ouverte pour discuter de la proposition n°1." Cette proposition reconnaît Hasan Aydin, ne remplissait pas toutes les conditions fixées par le Cartel, mais semblait une base possible de négociation et aurait pu se rapprocher de la position n°2 du Cartel. "Notre attitude n'a pas changé" dément le libéral Maxime Degey. "Visiblement, j'ai mal été compris ce samedi matin. J'ai eu des échos comme quoi nous avions été mal compris. J'ai donc mis par écrit ce que nous avions dit le matin, c'est-à-dire que les quatre propositions sont impossibles." L'écologiste Hajib Elhajjaji nous raconte une version plus proche de celle d'Hasan Aydin : "dans la journée nous avons appris que le Cartel avait donné une position plus fermée, ce qui pour nous était très étonnant puisque lors de la réunion du matin, la proposition 1 apparaissait comme étant celle qui était le choix du Cartel, même si elle était amenée à évoluer."

Que va-t-il se passer maintenant ? Hasan Aydin et Georges Witvrouw vont faire rapport à l'Union Socialiste Communale et à son président Pierre Demolin. Hasan Aydin sera-t-il déchargé de sa mission de négociateur ? Il n'entend en tout cas pas laisser la place de bourgmestre à Malik Ben Achour : "je n'ai nullement l'intention de démissionner de mon poste de conseiller communal et je n'ai nullement l'intention de participer à une motion non conforme qui me disqualifierait de mon poste de bourgmestre pour me requalifier comme président de CPAS, comme ce fut le cas le 21 septembre. Je me dois de faire respecter le choix des électeurs qui est intervenu en octobre 2018." 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK