Verviers: Candy Pack termine la confection de ses 250.000 assiettes pour la Saint-Nicolas

Environ 250.000, c'est le nombre d'assiettes de friandises de Saint-Nicolas que confectionne chaque année la société Candy Pack établie sur le parc d'activités de Petit-Rechain à Verviers. Candy Pack achète sucreries et chocolats auprès de différents fournisseurs puis les reconditionne sous diverses formes. Elle travaille pour toutes les grandes enseignes de la distribution. Pour la Saint-Nicolas, outre les assiettes, elle réalise quelque 200.000 sachets et 120.000 valisettes de friandises. Candy Pack vient d'achever une période d'intense activité entamée en juillet pour préparer Halloween, Saint-Nicolas et Noël. Ces deux dernières fêtes représentent le quart de son chiffre d'affaires.

Des assiettes "sur mesure"

Nous avons visité Candy Pack, guidé par son Operations Manager, Caroline Simonis: "Les articles arrivent ici en vrac. Nous les ouvrons, nous les décartonnons, et nous les réemballons. Dans cette assiette-ci, il y a des gougouilles de marques que tout le monde connait. En plus de ça, on a les produits vraiment typiquement saisonniers comme le spéculoos, le massepain ou la pièce en chocolat. Et d'autres produits comme le marshmallow, les guimauves ou par exemple le pop-corn. Il n'y a pas d'assiette standard. Chaque client a sa propre composition. Il y en a qui font des assiettes de luxe on va dire, et il y en a d'autres qui travaillent plus le premier prix, tout en ayant quand même à chaque fois des produits qualitatifs".

Vers des bonbons plus "sains"

Et les demandes des clients peuvent varier au fil du temps: "Ça fait trois années qu'on a intégré chez certains clients un jus de fruit. Nous avons également des clients pour la Flandre qui souhaitent qu'on mette un produit plus artisanal, plus haut de gamme, au niveau chocolat. On est aussi parti chez un client pour du "sans gluten". Et il y a un autre client qui nous a demandé de la confiserie vegan. C'est un marché qui est encore un marché niche, mais la demande est vraiment croissante de faire des bonbons beaucoup plus sains".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK