Verviers: des photos d'adolescentes dénudées largement partagées sur Snapchat

Verviers: des photos d'adolescentes dénudées largement partagées sur Snapchat
Verviers: des photos d'adolescentes dénudées largement partagées sur Snapchat - © RTBF

Une enquête a été ouverte à Verviers sur la possession et la diffusion d'images à caractère pédopornographique. L'affaire concerne une vingtaine d'adolescentes âgées d'une quinzaine d'années dont les photos dénudées ont été partagées largement sur le web.

C'est via l'application Snapchat, très prisée des jeunes, que les photos ont circulé. Le principe d'utilisation est simple: il suffit de prendre la pose devant son smartphone, d'enclencher son appareil photo, et puis en un clic, d'envoyer le cliché à qui on le souhaite. Le destinataire qui reçoit la photo n'a que quelques secondes pour la regarder. Le cliché disparaît ensuite dans les méandres d'internet.

Une enquête judiciaire complexe

C'est sans doute ce qu'ont pensé, à tort, les adolescentes Verviétoises qui ont envoyé des photos d'elles dévêtues à plusieurs jeunes hommes. "Il y a des possibilités de faire ce qu'on appelle des captures d'écran" explique Gilles de Villers Grand Champs, le procureur de Verviers, en charge de l'enquête. "Le fait d'avoir une image, même si elle ne reste que quelques heures sur un compte, par cette situation de capture d'écran, on l'enregistre et du coup, on permet sa diffusion. C'est donc une enquête complexe car elle nécessite des examens approfondis par rapport à tout ce système informatique et électronique de messagerie."

Trois adolescents interpellés

Après la plainte de l'une des adolescentes, trois mineurs de la région verviétoise ont été interpellés. Ils auraient collecté les photos des jeunes filles dénudées et ouvert un compte, pour ensuite diffuser largement ces photos à caractère pédopornographique. Rappelons qu'il s'agit d'une infraction pénalement répréhensible.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK