Vers une majorité socialiste homogène à Seraing

Les pourparlers entre PS et PTB ont été rompus, cette nuit, à Seraing : ce n'est une surprise pour personne, dans la mesure où les relations personnelles entre négociateurs n'ont jamais été au beau fixe, et dans la mesure où les socialistes n'ont pas absolument besoin de l'apport en sièges d'un quelconque partenaire.

Selon le PTB, c'est sur la question du logement, des poubelles et de l'aménagement urbain qu'un rapprochement s'est avéré impossible. Selon le PS, c'est plutôt une affaire de chiffres : il aurait fallu affiner le calcul du coût du programme travailliste, qui aurait entraîné neuf millions de dépenses, et rapporté moins d'un tiers en recettes et taxes.  

En tout cas, le futur bourgmestre Francis Bekaert penche désormais pour une majorité homogène : ses camarades et lui disposent de la moitié des siège plus un au conseil communal. "Nous allons revoir les écologistes et les libéraux, mais avec les congés de Toussaint, nous n'avons pas fixé de date, c'est sans doute pour la semaine prochaine... De toute façon, au vu des prétentions des uns et des autres, je pense que, pour l'équilibre du parti socialiste local, il vaudrait mieux aller seuls au pouvoir. Ce n'est qu'un avis personnel, mais ce serait préférable."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK