Vaux-sous-Chèvremont: les chocolats Galler ont 40 ans et agrandissent leur usine

A 61 ans, Jean Galler fête ses 40 ans de chocolatier et annonce une nouvelle ligne de moulage à Vaux-sous-Chèvremont
A 61 ans, Jean Galler fête ses 40 ans de chocolatier et annonce une nouvelle ligne de moulage à Vaux-sous-Chèvremont - © Tous droits réservés

Le chocolatier liégeois Galler fête ses 40 ans d'activités. Son usine de production est installée à Vaux-sous-Chèvremont. Avec ses entrepôts et ses bureaux situés à Herstal, la société aujourd'hui emploie  194 personnes. Chiffre d'affaires annoncé: 30 millions d'euros. Il est loin le temps où Jean Galler remporta le prix de meilleur apprenti de Belgique comme patissier. Il avait 16 ans. 5 ans plus tard, il fonde avec son père, sa chocolaterie. Une success story pour cette entreprise familiale. "Tout démarre au mois de mai 76 quand je vois une petite annonce "chocolaterie à vendre. 120 000 francs." C'était un jeune qui avait commencé la production d'un gros bâton de chocolat artisanal. Pour moi, ce fut une révélation. Les premiers mois, j'étais à côté de la boulangerie de mes parents rue Saint Léonard à Liège mais très vite, c'est devenu trop petit. Donc nous sommes arrivés à Vaux-sous-Chèvremont en novembre 1976."

2000 tonnes de chocolats par an

Environ 80 personnes travaillent à l'usine de production de Vaux-sous-Chèvremont. Galler produit environ 2000 tonnes de chocolats par an. "Au niveau belge, nous sommes numéro deux en bâtons et en petits œufs et numéro trois en tablettes et en pralines." La chocolaterie veut développer ses ventes en France, premier pays à l'exportation qui représente déjà aujourd'hui 12% de ses parts de marché. Vient ensuite le Japon.

Des investisseurs qataris mais tout reste à Liège 

Aujourd'hui à coup de millions investis, des princes qataris sont devenus majoritaires au sein de la chocolaterie. Jean Galler reste discret sur l'accord.  "Nous avons signé un pacte de confidentialité. Nous ne communiquons pas là-dessus." Mais le chocolatier se veut rassurant: "non seulement tout est produit à Liège, mais toutes les décisions sont prises à Liège. Ce sont des emplois qui sont créés. Ils savent que le savoir-faire, c'est nous qui l'avons et donc tout reste ici à Liège. Notre objectif est d'atteindre un chiffre d'affaires de 100 millions dans cinq ans." Des investissements sont d'ailleurs prévus en 2017 pour agrandir le bâtiment et créer une nouvelle ligne de moulage à Vaux-sous-Chèvremont.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK