Variant du coronavirus : à Ans, toute une école se fait dépister

Un foyer d’un variant de coronavirus s’est déclaré dans une école primaire, à Ans, en Province de Liège. En 24 heures, 11 enfants ont été confirmés positifs au virus. Un enseignant a aussi dû être hospitalisé.

L’école communale du Tilleul a fermé ses portes ce mercredi matin. Les 273 élèves de l’établissement ainsi que leurs enseignants, sont invités à se faire dépister dans la journée. Ils sont attendus au centre de dépistage du CHR, à Vottem, sans ordonnance.

Depuis ce mercredi matin, le site accueille donc un ballet de parents, accompagnés de leurs enfants. Dans la file de voitures, il y a Laura, accompagnée de sa fille Maëlle. "On a eu un mail dimanche en disant qu’elle avait été en contact avec quelqu’un de positif. Donc je ne l’ai pas mise à l’école lundi", raconte Laura. "Il y a sept cas positifs dans sa classe, c’est énorme".

A l’heure actuelle, 11 cas sont confirmés dans cette école. On sait qu’il s’agit bien d’un variant du coronavirus. Variant britannique ou non ? Il est encore trop tôt pour le dire avec certitude.


►►► Deux cas positifs au variant britannique du coronavirus dans une maison de repos namuroise, une cinquantaine de cas au total


Aucun indice non plus quant à l’origine de ce foyer de contamination. "Nous avons investigué et nous n’avons aucun élément qui nous permette d’identifier un voyage à l’étranger ou un comportement anormal", assure Grégory Philippin le bourgmestre d’Ans.

Des mesures ont aussi été prises pour tenter d’épargner les autres écoles de la commune. "Nous prendrons tous les matins la température de tous les élèves dans les écoles à risque", explique le bourgmestre.

Autre précaution, qui concerne les frères et sœurs des élèves de l’école du Tilleul, qui seraient scolarisés dans d’autres établissements : "Les parents sont invités à ne pas conduire leurs autres enfants à l’école", insiste Grégory Philippin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK