Valentin, jeune handicapé, a été roué de coups et jeté vivant dans la Meuse

Valentin Vermeesch, disparu depuis le 27 mars dernier, a été roué de coups et jeté vivant dans la Meuse. Ce lundi, cinq personnes ont été arrêtées suite à la dénonciation d'un des auteurs. Ceux-ci font partie de son entourage

Le jeune homme, handicapé mental, n'avait plus donné signe de vie depuis sa disparition. Un avis avait été publié par la Police fédérale et Child Focus. Mais vendredi soir, son corps a été repêché dans la Meuse.

Son vélo a relancé l'enquête

Ce sont des passants qui ont donné l'alerte. Les plongeurs des pompiers du Huy ont sorti sa dépouille de l'eau à hauteur du port de Statte. Son identité a été rapidement établie : il s'agissait bien de ce jeune habitant de Wanze porté disparu. Une semaine avant, le vélo qu'il utilisait très souvent, avait été retrouvé près d'un supermarché à Huy. Cet élément avait relancé l'enquête.

Le fleuve avait alors été sondé par les pompiers, mais en vain. Des témoins disaient aussi avoir vu le jeune garçon au centre de Huy, même à Charleroi mais il s’agissait là de fausses pistes.

Cinq suspects, dont un mineur, arrêtés

Ce lundi, coup d'accélérateur dans cette enquête : cinq suspects ont été arrêtés. Il s'agit de quatre individus d'une vingtaine d'années et d’un mineur d’âge. Ceux-ci font partie de l'entourage de la victime.

Ils ont été placés sous mandat d'arrêt et le mineur présenté à un juge de la jeunesse. Tous sont originaires de la région hutoise.

Si la cause du décès de Valentin n'est pas encore établie avec précision, il y a deux certitudes : l'autopsie a pu déterminer que le jeune homme a été tabassé, puis jeté vivant dans la Meuse. Et il n'avait aucune chance de s'en sortir : Valentin, qui souffrait d'un retard mental, ne savait pas nager.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir