Vague de froid annoncée: la Belgique se prépare

Vague de froid annoncée: les agriculteurs s'organisent
3 images
Vague de froid annoncée: les agriculteurs s'organisent - © RTBF - Marc Mélon

Une nouvelle vague de froid va toucher la Belgique.  Moins de 12 degrés sont attendus dans les prochains jours. Il n'y aura pas ce qu'on appelle un vortex polaire, ce tourbillon de vent polaire et glacial. Attention quand-même au ressenti glacial, c'est-à-dire l'effet du vent froid sur l'environnement. 

Protéger les plantes

Nous nous sommes rendus dans une pépinière située à Louveigné, près de Sprimont.  Les plantes sont protégées sous des bâches.  L'hiver a été doux et sans ces bâches, la situation serait catastrophique. "Les plantes doivent être couvertes.  En effet, novembre, décembre et janvier ont été particulièrement doux cette année.  Et donc, ici, avec l'attaque hivernale tant attendue, les plantes étant en avance, on doit les protéger avec une bâche blanche, ce qui les protège des rayons du soleil et du froid" explique Frédéric Droeven pépiniériste.

Le hêtre est une essence très répandue dans les jardins.  Cet arbre à feuilles vit pour l'instant une situation épineuse. "Depuis le 15 janvier, ici, à Louveigné, on constate l'ouverture des bourgeons.  Le hêtre papillonne, la sève est déjà présente avec deux mois d'avance et donc le risque de gelée tardive est très grand sur ces plantes qui sont déboussolées" explique Frédéric Droeven.

Nourrir un peu plus les animaux

A la ferme Detaille, à Bihain, près de Vielsalm, avec les températures que nous connaissons, les vaches sont dans les étables. Elles n'ont qu'une chose à faire: manger. "On a un ensilage d'herbe qu'on récolte l'été dans les pâtures, qu'on stocke dans un silo.  On le redistribue l'hiver pour les bêtes et en température très froide comme ceci, elles mangent un peu plus, donc il faut en mettre un peu plus à chaque bête" explique Sébastien Detaille.

Plus de paille dans les étables

Les éleveurs doivent vérifier que les abreuvoirs ne gèlent pas. Une vache laitière boit 60 litres d'eau par jour. Pour combattre l'humidité, les agriculteurs fournissent régulièrement de la paille au bétail. "On repaille souvent les loges pour ne pas qu'il y ait trop d'humidité dans les bêtes pour ne pas qu'elles aient trop froid.  Elles ont meilleur de se coucher sur beaucoup de paille".

Vérifier si les pistes de ski sont ouvertes

A la Baraque de Fraiture, les très basses températures annoncées pourraient obliger les gestionnaires à fermer les pistes. "Ici, on a la chance d'avoir une couche de poudreuse qui permet de freiner et de se diriger.  Mais le fait que tout soit figé, ça devient trop dur comme une patinoire et là, c'est incontrôlable et trop dangereux pour les skieurs" explique Arnaud Dubois gestionnaire des pistes.  Dans  les prochains jours, avant de prendre la direction des Hautes Fagnes, il est conseillé de vérifier si les pistes seront ouvertes ou pas. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK