Université de Liège: le recteur va pouvoir solliciter un second mandat

Un décret sur-mesure ?
Un décret sur-mesure ? - © Tous droits réservés

C'est un décret aux aspects polémiques -et pourtant voté à la quasi unanimité- qui est publié ce mardi dans le très officiel Moniteur Belge. Il a été adopté à l'initiative du ministre Marcourt, ministre de l'enseignement supérieur. Il autorise les profs des hautes écoles et des universités à demander à poursuivre leur carrière après l'âge légal de la retraite. Il semble taillé sur mesure pour permettre au recteur Albert Corhay de rester à son poste, de solliciter sa réélection. Accessoirement, l'épouse du ministre est également concernée, puisqu'elle est directrice générale....

Officiellement, ce n'est pas une affaire de personnes, même si, lorsque les avis académiques ont été recueillis, ils ont tous été négatifs, sauf les liégeois.... Au parlement, seuls deux députés, deux liégeois, un démocrate humaniste et un écologiste, ont exprimé des réticences...

En fait, la communauté française cherche à continuer à bénéficier de l'expertise de ses agents, s'ils le souhaitent. D'ailleurs, elle applique déjà cette mesure aux fonctionnaires de son administration. Les régions wallonne et flamande également...

Le problème, c'est le coût: le maintien en activité des personnels les plus anciens signifie des salaires plus élevés. Mais les conséquences budgétaires sont difficiles à prévoir, puisqu'il s'agit d'un système de double volontariat, qui suppose, dans chaque cas, l'accord du pouvoir organisateur. Quoi qu'il en soit, le texte entre en vigueur dès cette année académique, ce qui ouvre légalement la voie à un deuxième mandat, pour le recteur Corhay.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK