Une vidéo d'excès de vitesse postée sur Facebook: un trentenaire devant le tribunal

Publier sur Facebook la vidéo d’un grand excès de vitesse, cela peut avoir des conséquences. Un trentenaire habitant Saint-Georges-sur-Meuse est en train de l’apprendre à ses dépens. Il comparaissait ce jeudi devant le tribunal de police de Liège.

234 km/h, sur l’autoroute A604 à hauteur de Grâce-Hollogne, c’est ce que l’on peut voir sur cette vidéo. Le conducteur n’est pas directement identifiable. On n’en voit que les mains.

Cette vidéo, un trentenaire habitant Saint-Georges-sur-Meuse l’a postée sur Facebook, avec une légende : "Quand t’es en retard pour la chasse aux œufs". A présent, l’homme se retrouve accusé d’être l’auteur de la vidéo.

Le parquet met en avant ses antécédents de grand excès de vitesse et a trouvé un témoin qui a vu un véhicule de la même marque, le même jour, avec un conducteur présentant des points communs avec le jeune homme, à un endroit correspondant à une photo postée également par ce dernier.

Mais le trentenaire conteste les faits. Il affirme avoir juste posté la vidéo mais ne pas en être l’auteur. Son avocat conteste également le témoignage, mettant en avant des différences physiques entre son client et le conducteur vu par le témoin, mais aussi au niveau de la plaque d’immatriculation.

De quoi amener un doute raisonnable ? C’est le tribunal qui tranchera le 14 octobre prochain. En attendant, coupable ou non, le trentenaire se mord déjà les doigts de ce qu’il qualifie de petite blague. Il a dû comparaître plusieurs fois devant le tribunal et aura à payer des frais d’avocat.

Et s’il est condamné, il risque 2400 euros d’amende et un mois de déchéance du permis de conduire. Le véhicule du jeune homme appartenant à la société de son père et ce dernier ne l’ayant pas identifié comme conducteur, le père risque, lui, une amende identique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK