Une unité mobile pour former les professionnels de la viande

La nouvelle unité mobile de formation à la découpe de viande
3 images
La nouvelle unité mobile de formation à la découpe de viande - © RTBF

Une unité mobile de formation à la découpe de viande. C'est ce dont vient de se doter le centre Epicuris à Villers-le-Bouillet. Le centre de compétence des métiers de bouches était jusqu'à présent le seul à proposer une formation à la découpe de viande en Wallonie, mais dans ses installations de la région hutoise. Désormais, il pourra les proposer sur le parking même des entreprises. C'est l'avantage de ce nouvel outil.

Un semi-remorque, qui se déplie pour donner de l'espace à des ateliers de formation avec tables, vestiaires et frigo, voilà pour ce nouvel outil unique en Wallonie. " L’unité mobile nous a permis de lever des freins à la mobilité et c’est notre unité mobile qui va se déplacer sur le parking des entreprises pour assurer la formation locale des demandeurs d’emploi locaux qui souhaitent s’insérer dans les entreprises de leur région, ainsi que celle des travailleurs de ces entreprises ", explique Noémie Henry, directrice d'Epicuris. " Le métier de la viande est en tension depuis au moins 2012. En 2015 par exemple, 703 postes sont restés vacants et donc c’est vraiment l’objectif : pouvoir assurer des formations qui peuvent répondre à ce besoin en main d’œuvre ".

L'entreprise Veviba, à Bastogne, a déjà pu tester les services de cet atelier mobile. Pour Sandrine Guillaume, sa responsable communication, il répond à une réelle demande car la pénurie de main d'oeuvre dans le secteur est une réalité : " Ca répond à un besoin d’effectifs pour l’entreprise, et ça répond à un besoin de formation parce que nous n’avons pas toujours les compétences en interne pour former le personnel. Ici, ce qui est super, c’est que le camion peut se déplacer chez nous et rester plusieurs jours. Nous avons la matière à disposition, nous avons les outils à disposition, et la main d’œuvre est sur place aussi, donc c’est super ".

Le camion représente un investissement de 620.000 euros. Quatre millions si on y ajoute le coût des différentes formations.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK