Une "rue du Virus-Chinois" à l'ordre du jour du conseil communal de Visé

Une dénomination d'une nouvelle voirie qui a de quoi surprendre
Une dénomination d'une nouvelle voirie qui a de quoi surprendre - © Michel Gretry

Les Visétois ont dû être plutôt surpris, à la lecture de l’ordre du jour du conseil communal convoqué pour ce lundi soir. Pas parce que la séance se tient, pour la première fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale, en dehors de l’hôtel de ville : c’est la conséquence des règles de distanciation.

Non, l’étonnement provient de l’intitulé du onzième point, consacré à la dénomination d’une nouvelle voirie : il est indiqué que "rue du Virus-Chinois" est soumis au vote des élus locaux.


►►► À lire aussi : notre dossier sur l'épidémie de coronavirus


Renseignement pris, la bourgmestre libérale Viviane Dessart n’a pas subitement décidé de transformer la cité des oies en place forte du trumpisme. Non, c’est simplement une facétie, glissée dans ce document officiel par le directeur général.

Apparemment coutumier de ce genre de trait d’humour. L’appellation réellement prévue est "rue du comté de Dalhem". Moins actuelle, plus historique. Moins risquée : pas de crainte d’un incident diplomatique, donc. L’épidémie n’empêche apparemment pas de prendre quelque liberté avec la rigueur administrative…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK