Une plante cadavre géante débarque à Liège

Illustration
Illustration - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

L’Observatoire du Monde des Plantes a fait une acquisition extrêmement rare : deux Arum Titans. L’équipe est très heureuse de ce nouveau défi. Il faudra tout de même patienter deux ans avant de pouvoir admirer sa fleur de trois mètres de haut qui sent… le cadavre !

Ça faisait vingt ans que l’équipe de l’Observatoire du Monde des Plantes en rêvait : elle en a enfin trouvé ! Deux Arum Titan viennent compléter la serre tropicale de l’Observatoire du Sart-Tilman. Si cette plante était si attendue, c’est parce qu’elle est très rare. Seuls quelques jardins botaniques en possèdent en Europe notamment celui de Meise près de Bruxelles. C’est d’ailleurs là-bas que deux membres de l’Observatoire ont été se renseigner pour prendre soin de leurs nouveaux individus.

L’Arum Titan vit essentiellement dans les forêts tropicales de Sumatra. La déforestation, notamment liée aux cultures de palmiers à huile, en a fait une espèce en danger d’extinction. Au-delà de l’attrait pour les visiteurs, le but de cette acquisition est donc également de la protéger. " Plus tard, on espère pouvoir les multiplier, essayer d’avoir des graines et faire d’autres échanges avec d’autres jardins botaniques. C’est le but de conservation des espèces végétales." explique Sophie Pittoors, biologiste.

Une fleur au parfum de cadavre

Ce qui fait la renommée de cette plante, c’est principalement sa fleur éphémère. De forme phallique, elle mesure trois mètres de haut ce qui en fait une des plus grandes du monde. Pour l’observer, il faut être réactif. Elle ne fleurit que 72 heures et ce tous les 3 à 8 ans. Par contre, pas de problème pour la trouver : suivez l’odeur… En effet, la floraison dégage un parfum nauséabond similaire à celui d’un cadavre.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce parfum n’est pas un mécanisme de défense mais bien de reproduction. Avec cette odeur, la plante attire les mouches et les coléoptères qui pensent venir se poser sur un morceau de viande en décomposition. En réalité, c’est un piège comme l’explique Sophie Pittoors : " Ils sont leurrés puisqu’il ne s’agit pas d’un cadavre, il s’agit d’une fleur. En venant visiter la fleur, les diptères vont la polliniser." Ce qui permettra à la plante de se reproduire.

Des individus encore jeunes

Cette plante se développe à une vitesse impressionnante. L’un des plants a déjà gagné 40 cm en cinq jours. Haut d’un mètre nonante, il devrait mesurer entre deux et six mètres à l’âge adulte. Ces deux spécimens du Sart-Tilman ont sept ans et en âge des plantes, c’est encore jeune. Il faudra donc patienter avant d’assister à une floraison. Les bulbes pèsent deux kilos or pour pouvoir fleurir, ceux-ci doivent atteindre une dizaine de kilos. Heureusement, le poids des bulbes double chaque année. On peut donc espérer apercevoir les premiers pétales à l’horizon 2022-2023.

Archives JT du 11/04/2017 - Arum titan : fécondation d'exception

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK