100 000 signatures pour l'arrêt définitif de Tihange 2 et Doel 3

C'est le résultat d'une pétition lancée par des militants antinucléaires dans l'Eurégio Meuse-Rhin. Les signataires mettent en doute la fiabilité des cuves fissurées.

Léo Tubbax, le porte-parole du réseau Nucléaire Stop Kernenergie: "Le risque est très important. Il est de 1000 à 10 000 fois plus important que pour un réacteur ordinaire. S'il y a quelque chose de grave qui se passe à Tihange, il faut évacuer 5 millions de personnes selon une étude tout à fait sérieuse de quelqu'un qui a utilisé les données de la NASA. Nous avons un rendez-vous la semaine prochaine avec un collaborateur de Jan Jambon qui s'occupe de la sécurité nucléaire. Nous allons lui remettre la pétition en insistant fortement sur l'inquiétude de plus de 100 000 personnes dans la région touchée par ces réacteurs là".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK