Un ancien militaire se fait exploser sur un terrain de football à Stembert: le parquet confirme la thèse du suicide

Un homme s'est fait exploser ce matin vers 08h40 à Stembert, sur les hauteurs de Verviers, précisément sur le terrain de football des Linaigrettes. Il s’agit d’un ancien militaire. Il était seul au moment des faits. C'est une grenade qui est à l'origine de l'explosion, a confirmé le Parquet de Verviers en fin d'après-midi. 

Un riverain avait rapidement donné l'alerte ce matin : "Moi, ce que j'ai constaté, c'est qu'il y avait une personne qui se promenait sur le terrain de football aux Linaigrettes, comme il y a un tas de gens qui le font" explique un témoin. "Et en fermant la porte de mon véhicule, j'ai entendu une grosse déflagration. J'ai vu des morceaux qui partaient en l'air et je me suis dit que c'était une déflagration anormale. Et en avançant, j'ai constaté qu'il y avait une personne qui s'était fait exploser sur place. J'ai téléphoné directement au dispatching de la police de Verviers qui sont venus assez rapidement. Dans les dix minutes, ils étaient là".

Très vite, un périmètre de sécurité a été mis en place. Les démineurs ainsi que des chiens pisteurs ont été appelés pour sécuriser les lieux.

La piste terroriste exclue

"La piste terroriste est exclue" a confirmé Hassan Aydin, le bourgmestre de Verviers faisant fonction. "On s'oriente plutôt vers un suicide d'après les premiers éléments" avait-il déjà annoncé plus tôt dans la journée.

Un ancien militaire

La personne décédée a formellement été identifiée dans l'après-midi.  Il s'agit d'un ancien militaire de 65 ans, qui habitait dans le quartier. Une clé a été retrouvée sur le corps et a permis d'ouvrir une maison, rue Octave Pétry. Les services de déminage de la Défense et des chiens ont investi la maison mais aucun autre explosif n'a été retrouvé sur place.  

Les riverains évacués

Les riverains de la rue du Panorama à Stembert ont été momentanément évacués par les forces de l'ordre. Cette rue et les adjacentes ont été interdites à la circulation, a indiqué sur place la police. En fin d'après-midi, la plupart des rues du quartier ont été rendues à la circulation. Seul un périmètre de sécurité réduit reste établi, autour du terrain de football, pour permettre la poursuite du travail des enquêteurs et du DVI (Disaster Victim identification Team).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK