Une odeur de lacquemant flottera bientôt sur Liège

Des cris d’effrois, des effluves de lacquemant… Liège serait-elle encore Liège sans sa traditionnelle foire d’octobre ? Depuis quelques jours, les forains s'activent, parc d’Avroy, à Liège, pour que tout soit fin prêt, d’ici samedi.

Un kilomètre de long, 175 attractions, la foire d’octobre est une véritable institution pour les Liégeois. Pour les forains aussi, c’est un temps fort de l’année, avec un chiffre d’affaires " presque aussi important que pour la foire de Bruxelles ". Alors à quelques jours de l’ouverture, pas de place pour l’improvisation.

Le gros boulot c’est maintenant

Arthur Dotremont, a presque fini d’installer ses autos-scooters. " Je préfère arriver quelques jours plus tôt, parce qu’on n’a plus vingt ans. On travaille plus lentement ", estime ce forain de 49 ans, 49 foires d’octobre à son actif. " Le gros boulot c’est maintenant ! ", confirme le gérant du Caraïbe folies. " Une fois que c’est ouvert, c’est la routine qui reprend. "

Visser, graisser, inspecter, lustrer. Dans quelques jours tout doit être fin prêt pour les clients. Des clients qui viendront peut-être expérimenter une nouvelle venue sur la foire de Liège. Une nouvelle attraction renversante, " c’est difficile à expliquer mais ça tourne dans tous les sens, ça secoue et vous aurez la tête en bas ", dévoile Anthony Mastrovalerio, le président wallon des forains belges.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK