Une nouvelle "trémie" en projet, à Droixhe

La future "trémie", qui donnerait, en surface, accès à la brasserie Jupiler et au marché couvert
La future "trémie", qui donnerait, en surface, accès à la brasserie Jupiler et au marché couvert - © Tous droits réservés

L'entrée septentrionale de la ville de Lège, actuellement, c'est une bretelle d'autoroute en provenance des Pays-Bas, qui longe la Meuse et qui se termine abruptement au pied des tours de Droixhe. Depuis plusieurs années, il est question de transformer les derniers kilomètres en "boulevard urbain". Les plans ont été présentés, récemment. Et, surprise, ils prévoient le creusement d'une "trémie", d'un tunnel, à hauteur de l'ancienne usine des cafés Chat Noir. L'idée d'un giratoire a été abandonnée, vraisemblablement pour faciliter le passage des camions et semi-remorques pour le marché matinal, la brasserie ABInbev, et les abattoirs.... 

L'association Urbagora a émis plusieurs critiques sur les aménagements envisagés. La largeur de la voirie maintenue pour les automobiles ne laisse guère de place aux cyclistes et surtout aux piétons, pour lesquels les franchissements de carrefours, pour relier le fleuve et l'intérieur des terres, semblent avoir été oubliés. Et de plaider pour qu'un "vrai quai" soit réalisé, ce qui contribuerait, selon Urbagora, à "faire avancer la ville vers le nord". La période est propice, puisque en parallèle, les plans des futures halles des foires commencent à se préciser: le choix est clairement posé entre un développement de type "zoning" et la création d'un quartier urbain aux fctions multiples et variées. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK