Une nouvelle maison médicale forfaitaire à Angleur

C'est l'une des dernières à voir le jour en Belgique en 2017. Voilà qui fait suite au moratoire annoncé par Maggie De Block concernant les maisons médicales qui fonctionnent par forfait. Un moratoire qui visait à faire 7 millions d'euros d’économies sur le budget de cette année.

L'autre volonté de la ministre, c'est celle d'entamer un audit pour revoir ce système de médecine forfaitaire. Un audit qui permettrait d'y voir plus clair, mais qui va prendre du temps. Et tant qu'il ne sera pas terminé, aucune autre maison médicale forfaitaire ne pourra être mise sur pied. Voilà qui va marquer un gros coup d'arrêt pour le secteur.

Car les maisons médicales forfaitaires chez nous ont, en effet, un succès fou. Le système est très apprécié des soignants qui travaillent dans des équipes pluridisciplinaires mais aussi des patients. Comme c'est déjà le cas, dans la nouvelle maison médicale d'Angleur. "La demande pour cette médecine au forfait est là ! Une fois que le patient est inscrit, il n’y a pas de ticket modérateur à payer. De plus, les patients qui viennent tous les deux jours ou ceux qui ne viennent qu’une fois l’an, c’est la même chose. Ils sont pris en charge de façon globale, explique Anne-Marie Dale, médecin généraliste. La maison médicale d’Angleur est ouverte depuis le 2 mai seulement, mais on a déjà, en moyenne, une vingtaine de patients par semaine qui viennent s’inscrire. On est donc vraiment content car on rencontre une réelle demande."

Depuis leur création dans les années 70, il existe plus de 160 maisons médicales forfaitaires sur tout le pays. Plus d'une dizaine étaient jusqu'ici créées chaque année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK