Une montre liégeoise tout en symbole pour commémorer l'Armistice de 1918

La montre contient de nombreux symboles
2 images
La montre contient de nombreux symboles - © Montage RTBF

Une société de Bassenge a réalisé une série de montres commémoratives de l'Armistice de la première guerre mondiale. Des montres adaptées en fonction des pays impliqués dans le conflit et qui racontent l'histoire de cet Armistice de 1918 au travers d'une série de symboles.

Ces montres n'ont été produites qu'à 1918 exemplaires et leur histoire est tout à fait particulière : " On a commencé cette société en étant fournisseur officiel de la garde royale de Buckingham Palace (résidence officielle de la reine d’Angleterre). C’est au travers de mon associé, qui est un ancien Scot Guard de la garde royale, et il y a un an et demi, le chapelain de la reine Elisabeth a entendu parler de nous. On a pris le thé et à la fin de notre entrevue, le chapelain nous a dit qu’on devait faire une montre poppy (coquelicot, symbole de la paix et des morts du conflit mondial dans les pays du Commonwealth). On s’est alors dit qu’on allait raconter l’histoire de l’Armistice qui est une journée très singulière dans la façon dont elle s’est déroulée ", détaille Sébastien Colen, le co-fondateur et directeur général de Col & Mac Arthur.

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de cet Armistice, un exemplaire de la montre sera offert à plusieurs chefs d'Etat : " L’idée première était d’avoir symboliquement les chefs d’Etat de tous les pays alliés qui reçoivent la montre mais c’était très compliqué. On en a envoyé une au président Trump et on lui a choisi le numéro 584 sur 1918 exemplaires, parce que les Américains ont été 584 jours en guerre. Maintenant, on a aussi le président Macron et la chancelière Merkel qui vont la recevoir le jour de l’Armistice lorsqu’ils vont aller visiter le musée de Compiègne, là où l’Armistice a été signé. A leur sortie, le maire de Compiègne sera là avec les deux montres ", précise-t-il.

Des montres commémoratives seront aussi créées pour les 75 ans de la bataille des Ardennes et du débarquement de Normandie, ainsi que, dans un tout autre registre, pour les 60 ans des Schtroumfs. Une montre qui coûte un certain prix puisqu'elle se vend au minimum 400 euros.

Reportage de notre JT de 13h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK