Une Liégeoise radicalisée condamnée à 5 ans avec sursis partiel

Une Liégeoise radicalisée condamnée à 5 ans avec sursis partiel
Une Liégeoise radicalisée condamnée à 5 ans avec sursis partiel - © Tous droits réservés

Anissa C., une Liégeoise âgée de 25 ans radicalisée et poursuivie dans le cadre de faits de terrorisme, a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à 5 ans de prison avec sursis pour un cinquième de la peine (4 ans ferme) et à une amende de 6.000 euros. Elle avait prêté allégeance à un groupe terroriste, proféré des menaces d'attentats et tenté de rejoindre la Syrie à quatre reprises.

Anissa C. avait perdu son emploi à la suite d'un accident de travail. Désorientée, elle s'était radicalisée de manière très rapide dès 2016. La police avait été informée qu'elle cherchait à rejoindre les rangs de l'Etat islamique et qu'elle projetait de commettre un attentat à l'arme blanche.

Arrêtée une première fois puis remise en liberté, cette employée de Proximus n'avait pas respecté ses conditions et avait tenté à quatre reprises de rejoindre la Syrie en avril et mai 2018. L'enquête avait révélé qu'elle était manipulatrice et qu'elle avait trompé son entourage et la justice.

Inscrite dans une idéologie terroriste, elle avait prêté allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l'EI, et avait rédigé un testament. Elle avait notamment promis de faire couler le sang de mécréants et souhaitait perpétrer un attentat de masse.

Anissa C. a été condamnée pour ces faits à une peine de 5 ans de prison avec sursis pour un cinquième et à une amende de 6.000 euros. Sa condamnation est assortie de conditions probatoires strictes.

Une autre Liégeoise âgée de 31 ans, une ex-amie d'Anissa C. qui lui avait apporté une aide dans ses tentatives de rejoindre la Syrie, employée du SPF Finances, a également été condamnée pour l'aide fournie à la prévenue. Elle a écopé d'une peine de 18 mois de prison avec sursis pour le surplus de la détention préventive et à une amende de 6.000 euros avec sursis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK