Une lettre à la Justice dénonce un éventuel faux recrutement à la commune d'Ans

La commune d'Ans a-t-elle mis en place une fausse procédure de recrutement pour un poste au cabinet de l'échevin des Infrastructures sportives Philippe Saive ? C'est en tout cas ce qu'affirme une lettre envoyée au Procureur général de Liège et signée de la mention "des membres du personnel de la commune d'Ans".

La lettre a été transmise à la section Eco-Fin du parquet de Liège où une information judiciaire va être ouverte. Cela veut dire que le parquet va s'informer de la réalité de ces accusations avant de décider de poursuivre ou non plus avant.

Le poste visé est celui d'un conseiller en infrastructures sportives. Au départ, cela aurait dû être un poste de secrétaire d'échevin, réservé à un membre du personnel communal, mais le changement de dénomination permet de l'ouvrir à tout le monde. Pour les signataires de la lettre de dénonciation, l'objectif est de recruter une personne déjà bien définie, à savoir le directeur de la régie communale d'Ansports. Pour la commune, la procédure est tout à fait légale : "Philippe Saive a renoncé à recruter un membre du personnel communal qui serait devenu secrétaire d’échevin, pour la création d’un nouveau poste de conseiller en infrastructures sportives. Un appel a été lancé et il y a eu deux candidats, donc jusqu’à présent, je ne vois pas en quoi un problème pourrait se poser, d’autant que cette décision est soumise à l’approbation des autorités de tutelle, c’est-à-dire de la Région wallonne, qui ne s’est pas encore prononcée. Nous attendrons la décision de la Région wallonne avant de concrétiser le recrutement", explique Walter Herben, le directeur général de la commune d'Ans.

Les autorités communales justifient aussi ce type de recrutement par l'absence de membre du personnel communal disposant de la formation adéquate pour une mission aussi spécifique. Une mission de quelques heures par semaine pour un salaire de 3.600 euros brut par an.

La procédure de recrutement n'est pas encore terminée. Une audition des candidats doit encore avoir lieu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK