Une jeune Hervienne maquille bénévolement 500 personnes en difficultés

Pendant cinq mois, Angélique a maquillé bénévolement près de 500 personnes en difficultés.
Pendant cinq mois, Angélique a maquillé bénévolement près de 500 personnes en difficultés. - © Tous droits réservés

Maquiller bénévolement près de 500 personnes, c'est le projet social que vient d'accomplir une jeune maquilleuse de Herve depuis l'été dernier. Elle a quitté temporairement son emploi pour se lancer dans cette aventure au profit des personnes fragilisées ou dans le besoin. Le projet s'est achevé samedi dernier avec une exposition de photos à Verviers.

Me retrouver en tant que maquilleuse

Angélique Weidebach est maquilleuse de profession. Elle a longtemps travaillé dans le secteur de l’événementiel mais brusquement, elle a senti le besoin d’aider les autres. Elle décide alors de maquiller gratuitement des personnes en difficultés. Mais pourquoi cette démarche? "De un, c'était pour me retrouver, me retrouver en tant que maquilleuse" explique Angélique Weidebach. "Et de deux, c'était vraiment pour aider le plus de monde possible dans un petit truc qui est le maquillage. Cela redonne une telle confiance en soi. Je me suis vraiment retrouvée pendant les quelques mois passés avec ces femmes et ces hommes. C'était vraiment une renaissance pour moi".

D’août à décembre, Angélique a maquillé 476 femmes et hommes. Cinq mois de maquillage, une personne par heure, on est venu de tout le pays et même de l’étranger. Un public en souffrance, comme l'explique la maquilleuse: "J'ai eu beaucoup de cas de CPAS, j'ai vraiment eu des cas de personnes qui avaient perdu leur emploi, d'autres qui avaient totalement perdu tout à cause d'un divorce, et des femmes totalement détruites".

Cela m'a mis un peu de peps

Mélanie fait partie des femmes en difficultés qui se sont fait maquiller par Angélique: "Ça m'a redonné quand même pas mal de confiance en moi parce que je ne prenais plus beaucoup soin de moi. Le fait de se faire maquiller par une professionnelle, de pouvoir en discuter, ça donne un autre regard sur nous-mêmes. Je venais de perdre récemment mon emploi, j'étais dans une routine qui n'était pas forcément positive, du coup, ça m'a mis un peu de peps".

Samedi, Angélique Weydebach a exposé à l’hôtel Verviers 900 photos de personnes prises avant et après maquillage, en guise de clôture de son étonnant projet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK