Une Hutoise veut prêter son jardin aux personnes confinées qui n'en ont pas

Un jardin pour prendre un peu l'air au calme
Un jardin pour prendre un peu l'air au calme - © RTBF - Martial Giot

Partager son jardin avec des familles ou des personnes qui ne disposent pas d’un tel espace. C’est l’idée qu’émet une habitante de Huy. L’idée est généreuse, mais est-ce autorisé ?

Nicole Villers imagine un "prêt" de jardin, réservé à une seule famille à la fois, qui, en ces temps de confinement, pourrait ainsi prendre l’air. Elle se souvient de l’époque où elle vivait en appartement, avec ses deux enfants, sans cours, ni jardin. Aujourd’hui, elle a un jardin et elle veut donc le partager : "J’envisage que les gens prennent rendez-vous pour occuper un coin du jardin à des heures déterminées pour prendre un peu l’air au calme. Vivre confinés dans des appartements, c’est difficile."

"Il est délicat de donner un avis officiel", dit le centre de crise national lorsque nous lui soumettons cette idée. Mais elle peut paraître inviter à un mélange des familles, contraire au principe des mesures actuelles. Il y a aussi les contraintes pratiques, les problèmes de contrôles… Conclusion du centre de crise : "Il vaut mieux éviter".

Nicole Villers veut tout de même tester son idée, avec une seule famille à la fois, trois personnes maximum, et de nombreuses précautions : "Toutes les portes d’accès à mon privé seront complètement fermées. Il y a un petit sentier qui conduit directement au jardin sans passer par chez moi. Ils viennent avec leurs canettes. Ils viennent avec un jeu. Ils viennent avec un livre. Après chaque passage de quelqu’un, je désinfecte entièrement tout ce que les personnes auraient pu toucher." Nicole Villers n’aurait aucun contact direct avec ces personnes. Les contacts ne seraient que téléphoniques. Elle ajoute : "Je ne vais pas faire prendre de risques en essayant d’être généreuse. J’accepte que la police vienne vérifier si tout est en conformité."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h