Une étudiante liégeoise aménage ses études pour devenir la guide d'une skieuse paralympique

C'est un travail de fin d'étude qui sort de l'ordinaire. Marine Antoine est étudiante en troisième année d'éducation physique à la Haute école libre mosane, à Loncin. Elle a décidé d'aménager ses études pour devenir la guide d'une skieuse paralympique malvoyante: Marie-Morgane Dessart.

Ce projet, c'est aussi l'histoire d'une grande complicité entre celles qui se font appeler Marie et Marine. Pour gagner, une entente parfaite entre les deux sportives est nécessaire. Nous sommes allés à la rencontre de ces deux jeunes femmes.

Marine Antoine et Marie-Morgane Dessart se sont rencontrées grâce à une annonce postée sur Internet. L'une cherchait un guide, l'autre un projet de fin d'étude stimulant. Aujourd’hui, Marine accompagne Marie dans ses entrainements et compétitions: "Elle skie devant moi avec une vareuse orange fluo pour que j'arrive à la distinguer. On skie avec des micros qui sont connectés par Bluetooth".

Marine a dû apprendre beaucoup de choses sur le tas. Mais le plus grand défi, c'est de fonctionner à deux. Danièle Closset, la directrice de l'école, les accompagne. Avec un objectif: "Améliorer cette communication entre Marine et Marie pour essayer effectivement qu'elles arrivent à optimaliser leur performance puisque finalement c'est une performance qui est faite".

Les deux jeunes femmes ont 23 et 26 ans. Une proximité d'âge qui facilite les choses: "Mon ancien guide en avait 54, donc forcément on n'a pas du tout la même relation qu'avec Marine. On se voit en dehors aussi, on a fait des festivals ensemble en été". "Ça construit aussi notre tandem de pouvoir se voir à l'extérieur dans un autre contexte que le ski. On est des amies mais au moment où il faut, je redeviens le guide".

Objectif du tandem: participer aux prochains JO d'hiver en 2018 en Corée du Sud. Et bien-sûr, ramener une médaille.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK