Une éclaircie dans le dossier de l'ex-hôtel Alliance à Liège?

La réouverture de l’hôtel n’est pas attendue avant 2017.
La réouverture de l’hôtel n’est pas attendue avant 2017. - © alliance-hotel-liege.be

L'hôtel, qui jouxte le Palais des Congrès de Liège, a fermé ses portes en janvier 2015 pour être rénové en profondeur par son nouvel exploitant, le groupe néerlandais Van Der Valk. La fermeture devait durer 18 mois, mais le chantier n'ayant pas encore débuté, elle sera forcément plus longue. Avec, à la clé, un problème d'ordre social. A présent, un double déblocage semble en vue.

Dans son offre de reprise de l'exploitation de l'ex-hôtel Alliance, le groupe Van Der Valk s'est engagé à réembaucher le personnel de l'établissement. 38 personnes qui ont été mises en chômage technique. Pour 18 mois, selon les termes de l'accord obtenu de l'ONEM. Un délai devenu insuffisant, vu le retard pris.

Or, l'ONEM rechignait à le prolonger. Van Der Valk ne souhaitant pas payer du personnel inoccupé, il risquait de licencier, en contradiction avec ses engagements. Bref, des emplois et même la reprise de l'établissement pouvaient être compromis.

Mais vendredi, Marco Wohrmann, du groupe Van Der Valk, directeur de l'hôtel Verviers et qui dirigera aussi celui de Liège, a appris que l'ONEM acceptait de prolonger le chômage temporaire jusque fin 2016. Il précise qu'une fois qu'il disposera de la confirmation écrite de cet accord, il finalisera le financement du projet.

Un coût de 17 millions d'euros est annoncé. Cela pourrait prendre un mois. Après quoi, le chantier pourra débuter. Il devrait durer au moins 12 mois. Le directeur table donc sur une ouverture de l'hôtel rénové au plus tôt au printemps 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK