Une assemblée du personnel très tendue au Cora de Rocourt

L'hypermarche Cora de Rocourt, sous haute tension
L'hypermarche Cora de Rocourt, sous haute tension - © Shopping Cora

Au lendemain de l'annonce d'une restructuration, dans les hypermarchés Cora, les syndicats ont tenu des assemblées de travailleurs dans chaque magasin, ce vendredi. Le mécontentement est manifeste, mais dans l'immédiat, il ne faut pas redouter de grève. Les délégués des sept implantations vont se concerter mardi, pour élaborer ensemble une stratégie de riposte.

Parce que les employés de la chaîne Cora semblent furieux. La perspective de 120 suppression d'emplois, par des départs naturels, n'est déjà pas accueillie très positivement. Mais ce sont les changements dans l'organisation qui choquent: la fin du quart d'heure de pause payé, par exemple. Et puis la volonté de la direction d'élargir la polyvalence, non pas seulement au rayon, comme actuellement, mais carrément au département.

La loi qui permet désormais un recours plus massif au travail étudiant constitue un autre motif d'inquiétude: cette main d'œuvre moins chère pourrait  être utilisée en soirée. Les gens sous contrat ordinaire presteraient de moins en moins souvent le "tard", ce qui les priverait de primes, et amputerait leur pouvoir d'achat.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK