Une alimentation saine et durable dans les cantines de la Province de Liège

Les 25 cantines de l'enseignement provincial se mettent au vert. En mai dernier, la Province s'engageait en faveur du Green deal. Cette initiative de la Région wallonne veut aider à mettre en place une alimentation saine et durable dans les cantines scolaires.

5000 repas quotidiens

Depuis, des séances d'information sont organisées pour sensibiliser les équipes de restauration provinciales. Le but: favoriser des produits locaux et bios, opter pour des menus saisonniers et produire moins de déchets.

L'enseignement provincial secondaire et supérieur, cela représente pas moins de 17.000 étudiants. Avec 5000 repas quotidiens, le défi est de taille. Ancien chef, Stéphane Liban dirige la cuisine de l'école polytechnique de Seraing: "Au menu, il y a des fruits bios, locaux, et un assortiment de salaisons qui viennent de Seraing. Il y a du pain qui vient de Liège. Il y a des jus de pomme biologiques belges. On a du café bio qui est torréfié à Seraing". La preuve qu'il y a moyen de manger local, même pour des grandes quantités.

Ça devient des restaurants

Et pour favoriser les producteurs locaux, il faudra notamment changer de fournisseurs. Muriel Brodure-Willain, députée provinciale: "On va devoir effectivement s'adapter puisque, par le passé, c'étaient de gros marchés. Maintenant, on essaye vraiment de pouvoir travailler sur le local, sur le bio, et sur le durable. Il y a déjà des endroits où on le fait beaucoup plus qu'une fois par semaine. On a vu au fil des études qu'il fallait manger moins de viande, qu'il fallait manger plus de légumes, moins de féculents le soir et plus le midi. Il y a des choses comme ça qui doivent s'adapter".

Ce qui est important, selon la députée, c'est aussi la manière dont les aliments sont présentés dans l'assiette: "Je pense qu'il y a une bonne communication à faire et que c'est au travers de l'image et de la présentation que l'on va donner l'envie aux jeunes. Parce que si on vous met une louche de purée comme ça, cela ne donne pas envie. Il faut donc la présenter autrement. Alors, ce ne sont plus des cantines, ça devient des restaurants. A ce moment-là, c'est beaucoup plus agréable pour les élèves et pour les professeurs".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK