"Undertaker": un héritier graphique de Blueberry dessiné à Liège

Le dessinateur Ralph Meyer dans son atelier liégeois
2 images
Le dessinateur Ralph Meyer dans son atelier liégeois - © Tous droits réservés

L'album "Le mangeur d'or" est sorti fin janvier. C'est le premier d'une nouvelle série western dessinée par Ralph Meyer, un liégeois d'adoption. Le héros s'appelle Jonas Crow. Il est "undertaker", c'est-à-dire croque-mort.

"Le plus grand western depuis Blueberry". Le sticker que l'éditeur a collé sur la couverture de l'album n'est pas modeste, mais la référence à Blueberry n'est pas usurpée. Le dessin de Ralph Meyer est très proche de celui de Jean Giraud - sans être absolument identique.

"Ce serait difficile de cacher la référence à Giraud, bien sûr. C'est une des raisons pour lesquelles je m'étais interdit le western pendant bon nombre d'années. Et puis à un moment, voilà, l'envie était trop forte, donc je me suis lancé et j'espère arriver à faire ce qu'a fait Giraud par rapport à Jijé dont il a été l'assistant. Dans les premiers Blueberry, l'influence de Jijé est très visible et il a finalement développé quelque chose de beaucoup plus personnel."

Un croque-mort misanthrope et décalé

Le héros de la série "Undertaker" est un croque-mort. Un personnage récurrent du western, mais d'habitude secondaire. Ici, il est à l'avant-plan. "Ca permet de revoir toutes les thématiques du western, mais avec un angle de caméra un petit peu différent. Ca donne un oeil un peu plus frais sur un genre qui a été exploité jusqu'à la corde".

e personnage est ambigu et le lecteur ne sait pas à la fin du premier album s'il doit ranger Jonas Crow parmi les "gentils" ou les "méchants". "C'est quelqu'un qui est misanthrope, cynique, qui a une vision très personnelle de la vie, et d'un autre côté, les gens n'aiment pas trop côtoyer ce genre de personnage. Donc il est vraiment décalé par rapport au reste de la population. Et puis il a un passé trouble qu'on expliquera par la suite".

Par son côté asocial, Jonas Crow peut aussi faire penser au Bouncer de Boucq et Jodorowski, mais la série "Undertaker" se veut plus classique. Le lecteur pourra s'amuser à chercher dans le mangeur d'or les références graphiques et scénaristiques à Bouncer et à Blueberry.

 

Fr. Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK