Un Wanzois condamné à une peine de prison pour traitement dégradant et négligence de trois chiens

Un Wanzois né en 1957 a été condamné par le tribunal correctionnel de Huy, pour traitement dégradant, privation d’aliments et de soins, non-assistance à personne en danger et infraction de la législation sur le bien-être animal. Il a écopé de 15 mois avec sursis simple et 1600 euros d’amende. 

Le 6 août 2019, une sexagénaire est attaquée par trois bergers malinois alors qu’elle leur donne à manger. Grièvement blessée  au niveau du cou notamment, elle est emmenée au CHR de Huy pour une trentaine de morsures.

La dame est sauvée par l’équipe médicale, mais son hygiène corporelle interpelle les médecins et infirmiers : elle a la peau sale, des poux et les habits lui collent au corps, rendant l’odeur insupportable.

Prévenue, la zone de police Meuse-Hesbaye se rend au domicile de la victime et de son époux et y constate des lieux  insalubres, avec des détritus partout. L’homme a laissé son épouse, atteinte d’un handicap mental et ne pouvant pas se déplacer, seule à minima entre le 1er juillet 2016 et le 6 août 2019. L’homme ne s’occupait plus de l’entretien de l’habitation et avait déserté les lieux, laissant des sachets de nourriture à l’entrée. La dame n’avait donc plus quitté le domicile depuis trois années. Sans salle de bain, elle n’avait pas pu se laver.

Le prévenu était aussi poursuivi pour non-assistance à personne en danger et négligence animale. Après avoir constaté les blessures subies par son épouse le 6 août, le Wanzois a attendu plus de deux heures avant d’appeler les secours. De plus, un vétérinaire a indiqué que les bergers malinois étaient sous-alimentés depuis leur naissance. L’un des chiens a été retrouvé mort suite à une bagarre survenue entre eux, tandis que les deux autres ont été euthanasiés peu de temps après.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK