Un traitement innovant contre l'arthrose testé à Liège

Un traitement innovant contre l'arthrose testé à Liège
Un traitement innovant contre l'arthrose testé à Liège - © Tous droits réservés

La société française Regulaxis a choisi Artialis, une spin-off liégeoise installée au Sart-Tilman pour tester son médicament. Les essais cliniques sur l'homme de la nouvelle molécule seront effectués au CHU. Le nouveau médicament devrait favoriser la régénération du cartilage. Le contrat entre les deux sociétés porte sur 1,6 millions d'euros. Le docteur français, Claude Carelli, dirige Regulaxis, la société de recherche et développement une biotechnologie qui a mis au point ce futur médicament pour lutter contre l'arthrose : " C’est un médicament qui est injecté dans le genou et il est capable de stimuler les cellules encore actives qui composent le cartilage restant dans le genou ". Ce médicament prévient, donc, l’arthrose en début de maladie

Le docteur Claude Carelli explique son choix pour la firme liégeoise : " On a cherché en France, aux Pays-Bas et en Angleterre mais on a trouvé qu’Artialis qui était capable d’assumer avec ses technologies, ses compétences et ses connaissances scientifiques de pouvoir nous accompagner véritablement dans le développement de notre molécule. "

Cet accord avec la société française est important pour la firme liégeoise explique le directeur du groupe Artialis, le professeur Yves Henrotin : " il rentre exactement dans le champ de compétence de notre société spécialisée dans le développement de nouveaux produits qui traitent les maladies musculosquelettiques, les maladies qui touchent les muscles, les os et les articulations. Nous avons développé toute une série d’outils innovants aussi bien dans l’imagerie médicale qu’au niveau des marqueurs biologiques pour accélérer le développement de ces produits et de permettre aux industriels d’accéder plus rapidement au marché avec des données convaincantes pour le marché et les autorités."

S'il passe toutes les phases de tests, ce médicament ne sera pas commercialisé avant 2023.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK