Un supermarché Aldi au stade du Standard ? L'observatoire du commerce est contre

Un magasin d'alimentation dans un stade de foot, sans habitants aux alentours, ça coince
Un magasin d'alimentation dans un stade de foot, sans habitants aux alentours, ça coince - © Assar architects/ Michel Gretry

Dans le cadre de la demande de permis que le Standard sollicite pour s’aménager un nouveau stade, plusieurs avis techniques sont nécessaires. Comme le projet prévoit de créer un magasin d’alimentation de plus de mille m² à l’enseigne Aldi, l’observatoire du commerce, un organisme officiel a étudié le dossier. Et il n’est pas tendre.

Ces experts soulèvent plusieurs problèmes. Administratifs, d’abord : le plan de secteur situe le site en zone de service public, et de la vente au détail ne rentre pas dans ce cadre. Pratiques, ensuite : la société Aldi n’a pas précisé si elle compte adapter son assortiment ou des heures d’ouverture à la clientèle particulière des supporteurs de foot. La mobilité ne semble pas avoir été étudiée, alors que les camions de livraison vont perturber le trafic.

Et puis, peut-être surtout, c’est en fait d’un déménagement qu’il s’agit. Le groupe Aldi va fermer son implantation de Jemeppe, à trois kilomètres de là, dans un quartier qui compte de nombreuses boutiques, mais qui commence à se désertifier. Dans ces conditions, déplacer un supermarché vers un endroit sans habitant ou presque ne paraît pas judicieux. A signaler que l’un des membres a remis une note de minorité, favorable, "parce qu’il ne faudrait pas que ça remette en cause l’ensemble du projet de nouveau stade".