Un projet "Pousses poussent" à Liège pour redévelopper une agriculture urbaine

David et Félicie, les deux jeunes maraîchers qui se sont installés à Sainte-Walburge
David et Félicie, les deux jeunes maraîchers qui se sont installés à Sainte-Walburge - © Tous droits réservés

Un projet de redéveloppement d’une agriculture urbaine de proximité a vu le jour à Liège, dans le quartier de Sainte-Walburge. Il s’agit d’un partenariat entre deux jeunes maraîchers, la Ville de Liège, qui fournit des terres, la Ceinture Aliment-Terre liégeoise qui amène son expertise technique et un système de commercialisation, et puis la coopérative Les Petits Producteurs, qui préfinance les investissements et offre un revenu complémentaire stable aux deux jeunes maraîchers. Bref, de quoi lever les principaux obstacles à leur installation.

Le nom du projet : Les pousses poussent. Les premiers légumes sont déjà en cours de commercialisation et le projet espère bien faire des petits. " Ce sont deux jeunes maraîchers, David et Félicie, qui s’installent sur un terrain à Sainte-Walburge dans le cadre d’un projet qui vise vraiment à modifier les conditions de vie des producteurs maraîchers, qui en général tirent de leurs activités un revenu assez précaire et des conditions de vie assez difficiles. Ici, ce qui s’est passé, c’est que la Ville de Liège a permis la mise à disposition de terres communales pour une durée de 20 ans pour deux jeunes producteurs ", détaille Christian Jonet, coordinateur de la ceinture Aliment-Terre liégeoise.

Les deux jeunes maraîchers ont donc planté et commencent à récolter : " C’est la première saison de production. Il y a deux canaux de commercialisation. Le premier c’est un système où les familles peuvent s’abonner à un panier qu’elles viennent récolter elles-mêmes sur le champ. Là il y a déjà 75 abonnés, donc il y a une liste d’attente. Le deuxième canal c’est le magasin des Petits Producteurs, qui se trouve dans le quartier de Sainte-Walburge, à un kilomètre du site de production ", complète-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK