Un projet pour réaffecter le cirque des variétés, à Liège, en salle de concert

Il faut être centenaire ou nonagénaire pour avoir connu, dans le quartier liégeois des remparts, le cirque des variétés en pleine activité. Dès les années trente, l’endroit a servi de garage, avec monte-charge pour voiture. A la fin du siècle dernier, après une restauration partielle, quelques concerts ont tenté de rendre le lieu à sa vocation initiale, mais sans grand succès.

Voici cinq ans, un promoteur a présenté un projet de réhabilitation, en fait des aménagements pour du stationnement automobile, qui a été refusé. Le rez-de-chaussée a continué à héberger une salle de sport, sous l’enseigne Energym, puis du groupe Life Style Fitness. Et c’est alors que le patron de cette société a décidé de s’agrandir. Il a acquis progressivement les quatre niveaux supérieurs, où, malgré la fermeture pour cause de pandémie, il vient de s’étendre pour devenir le plus grand centre du genre en région wallonne. Paradoxalement, les mois d’inactivité ont permis une transformation en profondeur, notamment pour la mise aux normes sanitaires, avec une extraction d’air de neuf mille mètres cubes à l’heure. Mais ce n’est pas la performance technique qui attire l’attention.

C’est qu’il reste évidemment le dernier étage, sous le toit. Et la volonté du propriétaire, c’est de le rénover. De faire de ce lieu, à l’architecture circulaire très typée, une nouvelle salle de spectacles, comme au temps où elle a accueilli Buffalo Bill. Les premiers contacts avec les professionnels et les autorités viennent de démarrer. Pas encore de date de réouverture, bien entendu. Mais, pour la première fois depuis longtemps, quelqu’un a des idées et des finances pour restaurer plus qu’un édifice: un élément du patrimoine matériel et immatériel liégeois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK