Un premier super camion sur les routes wallonnes entre Liège et Ollignies

Un premier super camion sur les routes wallonnes entre Liège et Ollignies
Un premier super camion sur les routes wallonnes entre Liège et Ollignies - © Tous droits réservés

Il ne passe pas inaperçu sur nos routes!  C'est aujourd'hui qu'un super camion, un "écocombi", plus lourd et plus long que les semi-remorques traditionnels, circule pour la premières fois sur une autoroute wallonne.  Inbev va utiliser ce camion pour livrer sa bière produite à Jupille au centre de distribution de Colruyt à Ollignies près d'Ath. Un trajet de 160 kilomètres. Pour ce projet-pilote, le transporteur doit suivre un itinéraire précis défini par le Service Public Wallon de la Mobilité. Dans un premier temps, l' "écocombi" sera testé quatre semaines.

Projet-pilote pour un engin qui dépasse les 25 mètres de long

L'engin est impressionnant. Et sa capacité de transport dépasse largement les 44 tonnes maximum autorisées en principe sur les routes wallonnes. Le transporteur Ninatrans croit au développement de son super poids lourds. Son directeur Benny Smets est aussi le président de la Fédération belge des transporteurs: "deux transports avec ce type de véhicules, c'est équivalent à trois transports avec un semi-remorque normal. Il y a d'autres expériences. Il y a déjà deux autres transporteurs qui ont obtenu une licence en Wallonie."

Une réduction de 20% d'émission de CO2

Le directeur de la brasserie Inbev de Jupille, Steven Van Belleghem, insiste paradoxalement sur l'aspect écologique de l'imposant véhicule en terme de CO2: "ça nous permet de réduire nos émissions de CO2 de 20% parce qu'on gagne en fait 30% de place. Une remorque standard, c'est 26 palettes. Avec un "écocombi", on peut aller jusque 36 palettes. Si on fait un voyage par jour, on fait gagner 40 000 kilomètres par an.

Un "écocombi" qui reste un méga truck à l'américaine

"Même si on l'appelle "écocombi", ce véhicule de transport reste avant tout un méga truck à l'américaine. Et Le projet-pilote fera l'objet d'une étude sur sa sécurité routière et sur son influence sur la fluidité du trafic. Un projet similaire est en cours en Flandre depuis 3 ans. En Hollande, environ 1000 "écocombis" circulent déjà. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK