Un premier marché réussi à Mortier pour les Compagnons de la Terre

Des légumes variés et moins fréquents sont proposés par les Compagnons de la Terre
3 images
Des légumes variés et moins fréquents sont proposés par les Compagnons de la Terre - © RTBF

Les Compagnons de la Terre ont ouvert ce samedi leur tout premier marché, c'était à Mortier, sur les hauteurs de Liège. Un marché où ils ont écoulé les premiers légumes de leur culture bio. Les Compagnons de la Terre, c'est une association qui milite pour l'agroécologie. Elle repose sur le bénévolat et ses membres viennent régulièrement mettre la main à la pâte pour faire pousser légumes et plantes aromatiques. Ce samedi, les clients ont été séduits par les légumes peu courant sur les étals traditionnels.

" J’ai appris que c’était leur premier marché bio et je connais les Compagnons de la Terre. Je pense d’ailleurs venir tous les samedis ou au moins tous les quinze jours ", clame d’emblée une visiteuse du marché. Car le public n'a pas boudé ce premier marché des Compagnons de la Terre. Certains ont d'ailleurs participé à la production car l'association accueille régulièrement le public pour lui apprendre à cultiver un potager : " Ce sont tout le temps des moments d’échanges privilégiés entre le producteur et le consommateur. Il y a beaucoup de bénévoles qui viennent. De plus en plus même. C’est aussi un des axes sur lesquels se battent les Compagnons de la Terre, c’est de renouer le dialogue entre l’agriculteur et le client, pour éviter qu’il y ait ce mur qui se dresse petit à petit entre deux modes de vie ", explique Bruno Thomas, responsable maraîcher de l'association.

Un public séduit par les légumes proposés et très attaché au caractère bio de ceux-ci : " Moi, ce qui m’intéresse énormément, ce sont les tomates, parce qu’il y a beaucoup de variétés. De toute façon, on s’adapte aux saisons. C’est important d’avoir cette dimension bio parce que c’est plus sain ", estime une autre cliente. " Pour faire du bio, il y a quelque chose, il y a des tripes qui travaillent. Ici, il y a des tomates qu’on ne voit pas ailleurs. Elles sont magnifiques, elles vous appellent ", s’enthousiasme un autre visiteur.

Fin juillet, c'est même une trentaine de variétés de tomates différentes qui seront proposées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir