Un potager dans l'enceinte de la prison de Huy

Un potager dans l'enceinte de la prison de Huy
Un potager dans l'enceinte de la prison de Huy - © Céline Bernatowicz

Un potager a pris ses quartiers dans l'enceinte de la prison de Huy. Un groupe de détenus a investi l'année dernière un vaste terrain à l'abandon. Aujourd'hui, les premières récoltes atterrissent enfin dans les assiettes: tomates, haricots, oignons et carottes 100% bio.

Supervisés par un jardinier professionnel, deux détenus s'attèlent 5 jours semaine au potager de la prison de Huy. Pour Jean-Claude Carpentier, directeur de l'établissement, l'exercice horticole est à la fois bénéfique pour leur bien-être, mais incite aussi les condamnés à se diriger vers de nouvelles responsabilités: "C'est gratifiant pour eux parce qu'ils voient les résultats de leur travail en fonction de l'évolution du potager. Ils ont les commentaires et des membres du personnel et des autres détenus. Ils sont fiers de leur travail. C'est bien entendu un plus pour la réinsertion parce qu'on peut faire naître certaines vocations, une certaine motivation pour suivre d'autres formations à l'extérieur et peut-être trouver ultérieurement un emploi".

Une cuisine dont la qualité s'est améliorée et qui a été approuvée par l'association fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA): "Nous pouvons nous vanter d'avoir un potager totalement bio. Nous essayons en tout temps de faire une cuisine de qualité. C'est ainsi que cette année, lors du palmarès en quelque sorte de l'AFSCA, nous avons été repris au même titre que certains restaurants avec la mention très bien".

Un succès qui donne des idées. Le pénitencier se lance également dans l'apiculture et espère être autonome dans sa production de miel pour l'été 2016.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK