Un nouvel outil dans la lutte contre les sectes

Aviso cherchait depuis longtemps un partenaire pour prendre en charge l'écoute des victimes de secte
Aviso cherchait depuis longtemps un partenaire pour prendre en charge l'écoute des victimes de secte - © Tous droits réservés

Ce vendredi, le service des affaires sociales de la Province de Liège a signé une convention de partenariat avec l'association Aviso.

Un "aviso", c'est une goélette, une corvette, ou plus généralement un navire léger spécialiste dans le repérage des sous-marins. C'est le nom choisi, voici trois ans, par une association de bénévoles qui se sont donné pour but de prévenir les dégâts des sectes.

Un phénomène toujours dangereux

Les sectes ne sont plus vraiment une priorité des pouvoirs publics. Les services de renseignements et la sûreté de l'Etat se concentrent plutôt sur le terrorisme. Mais le phénomène reste néanmoins dangereux. A des mouvements apocalyptiques, qui jouent sur la peur de la fin du monde, ont succédé des groupes qui, au nom du développement personnel ou des alternatives à la médecine, broient les consciences.

L'association Aviso dispose de moyens très limités. Elle peut fournir des fiches de renseignements, lorsqu'elle est contactée par quelqu'un qui cherche des informations sur une organisation dont il se méfie, parce qu'il craint un abus de faiblesse sur un de ses proches, par exemple. Mais l'association Aviso ne peut assurer un accompagnement des victimes de secte.

C'est l'intérêt de la collaboration avec les services provinciaux : désormais, deux psychologues et une assistante sociale assurent une prise en charge professionnelle, de première ligne, de cette forme de souffrance très particulière.  

Vous pouvez contacter l'association par mail : vides@provincedeliege.be, ou en téléphonant au 04/237 93 15

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir